VIDEO : Le service civique français à l’honneur à la TV israélienne

Shares

La chaîne de télévision israélienne Aroutz 1 est partie à la rencontre des 6 volontaires françaises en poste à l’Hôpital Carmel de Haïfa. A vous de découvrir les premières impressions de ces jeunes femmes  récemment arrivées en Israël.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Ces jeunes femmes sont en Israël depuis seulement quelques semaines. Elles partagent un petit appartement à Haïfa et ne sont pas nouvelles immigrantes. Leur séjour en Israël fait partie de leur service civique, financé par  le gouvernement français.

“Au début, c’était pour la mission, parce que je n’ai jamais travaillé dans le monde médical”

Dans l’ombre de la vague de terreur et la connaissance de la montée de l’antisémitisme en Europe, c’est le retour des volontaires étrangers en Israël. Jusqu’à présent, c’était principalement des volontaires d’Allemagne. En mars, ils furent 8 bénévoles de France à rejoindre Israël. Deux d’entre elles, des Musulmanes sont venus ici pour servir pendant un an à l’hôpital Carmel à Haïfa.

“Au début, c’était pour la mission, parce que je n’ai jamais travaillé dans le monde médical, mais j’ai été vraiment attirée par le contact avec les gens et aussi je voulais en savoir plus sur Israël, de mes propres yeux.”

Assia: “J’ai décidé de venir ici, surtout à Haïfa, parce que j’ai beaucoup entendu parler de Haïfa. Elle est souvent décrite comme la ville de la coexistence. Il y a des gens de toutes les tendances ici.

Assia, est une volontaire française originaire d’Algérie, elle a rencontré de la résistance par certaines personnes de son entourage lorsqu’ils ont entendu qu’elle partait faire du bénévolat en Israël. Mais elle a réussi à les faire changer d’avis. L’image d’Israël que ses amis et elles se font par les médias, est totalement différente de qu’ils ont vu en réalité.

“Ils ont eu un peu peur, surtout ma mère. -est-ce dangereux ? et je lui ai expliqué que Haifa est dans le nord du pays. C’est vraiment sûr et qu’il n’y a pas de problèmes, a l’instar de n’importe quel autre endroit au monde.

Yigal Weiner (chef de Volontaires sans Frontières à l’IVA) : “nous considérons que ces jeunes gens, quand ils reviennent dans leurs pays d’origine sont des ambassadeurs d’Israël de bonne volonté, après qu’ils aient appris à connaître, non seulement l’Etat d’Israël, mais principalement la société israélienne avec toutes ses couleurs différentes.”

Les bénévoles d’aujourd’hui sont engagés dans des missions différentes. Finies la cueillette des oranges et la traite des vaches, mais davantage d’activités dans les domaines du bien-être et de la société principalement dans les villes périphériques et les villes mixtes.

Assia : “nous avons rencontré beaucoup de gens, et ils étaient vraiment sympathiques. Nous avons appris quelques expressions comme “Rak Shnia” (attend une minute)

Nous avons des stéréotypes sur Israël et j’ai vraiment envie d’apprendre à connaître le pays par moi-même.”

L’animatrice TV : Bienvenue !

groupe - TV


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre