Deuxième promotion du service civique dans le nord d’Israël

Shares

L’adage dit : “ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité” ! Cela correspond tout à fait à cette nouvelle promotion du service civique qui est partie au début du mois de mars.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Ils sont 8 jeunes, âgés entre 18 et 24, originaires de Normandie, Toulouse, Vernon, Mitry-Mory, du Jura ou du Pas de Calais et sont ultra motivés.
Cette promotion est organisée par l’Agence du Service civique, l’IVA et Cieux. Ces organisations sont fondées sur les principes de solidarité, de tolérance et de partage.

Ils sont en mission dans le nord d’Israël dans une école à Tamra et au Carmel Medical Center à Haïfa.

Tamra est une ville arabe israélienne à l’est de Saint-Jean d’Acre en basse Galilée. Les volontaires vont aider les enseignants dans les écoles et principalement dans les cours d’anglais. Ils vont assister le personnel éducatif dans les tâches quotidiennes et prendre part au programme pédagogique. Ils vont fournir aux élèves un environnement chaleureux, ils vont les aider dans leurs activités extrascolaires. Ils vont aussi organiser des activités aux enfants,  en fonction de leurs centres d’intérêts : art, musique, sport. Leur temps est partagé entre l’école primaire “Al Bayrouni” et le mouvement e jeunesse “Hanoar Haoved Vehalomed”.

Valentin et Ninon seront volontaires jusqu’en juin 2016 à Tamra.

Valentin est diplômé de psychologie spécialisé dans le diagnostic et la rééducation des troubles neurologiques. Déjà engagé en France dans le soutien scolaire et l’accompagnement d’enfants en difficulté, par le volontariat il veut s’ouvrir à d’autres formes d’enseignements et à différentes façons de vor la pédagogie et les besoin des plus jeunes.

Ninon a suivi des études d’arts plastiques et d’études théâtrales. Elle a 21 ans et voulait faire une pause dans ses études. Elle a accompagné un jeune garçon, nouvellement arrivé en France,  dans l’apprentissage du français. Cette expérience lui a permis de réaliser qu’elle voulait se rendre utile et le service civique lui est apparu comme une opportunité de participer à un projet solidaire tout en découvrant d’autres cultures.

Ninon-et-Valentin

Au Carmel Medical Center à Haïfa les volontaires participeront à la vie dans le cadre hospitalier, sans se substituer au travail des infirmières, mais en représentant un appui auprès des patients : promenades, lectures, conversations, jeux avec les enfants, accompagnement des visiteurs auprès des malades.

Assia, Aline, Lou, Louise, Constance et Marie sont volontaires à Haïfa jusqu’en septembre 2016.

Assia a 22 ans et est titulaire d’une licence en LEA. C’est sa première expérience en bénévolat et est très fière de participer au service civique. Elle a choisi Haïfa car c’est un modèle de coexistence.

Aline a 18 ans, elle a arrêté l’école à 16 ans. Elle a fait plusieurs stages en France en maison de retraite où elle participait à l’animation et aux soins infirmiers. Elle souhaite connaître Israël et sa culture et promouvoir le dialogue. Cette expérience lui permettra de gagner en confiance.

Lou a 18 ans, après son bac elle décide de passer le concours d’infirmière afin de s’investir dans une mission de volontariat en 2016. Cette mission lui permettra de découvrir d’autres cultures et de s’enrichir personnellement. L’ouverture sur le dialogue religieux et la promotion de la solidarité sont deux moteurs qui la motivent. Pour elle cette mission permet “de développer l’amitié franco-israélienne afin de maintenir la sécurité des communautés juives et arabes et France”.

Louise  a 20 ans et a étudié dans une école de formation au métier d’éducateur spécialisé. Elle est très engagée dans le bénévolat notamment en tant que chef de patrouille dans le cadre du scoutisme. Elle a beaucoup voyagé et le service civique était une opportunité de découvrir Israël.

Constance a 21 ans, elle a étudié les langues, la littérature et les civilisations étrangères. Elle a été cheftaine dans les scouts où elle a animé des rencontres inter-religieuses avec des enfants  et des adolescents.  Elle pense qu’Israël, en tant que démocratie et avec sa diversité religieuse, a un mode de vie proche de la France. Elle souhaite que cette mission lui apporte une ouverture encore plus large sur le monde et la culture. Elle veut intégrer des écoles supérieures de la marine marchande française pour continuer à voyager.

Marie a 18 ans n’a pas encore commencé à étudier mais a déjà voyagé en Australie où elle a fait du volontariat pour une association internationale de protection de l’enfant. En revenant en France, elle souhaite continuer à s’investir avant de commencer l’université. Elle sent que cette mission va lui faire gagner en maturité et lui faire découvrir un pays qu’elle ne connait pas.

cieux haifa

iva


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre