De l’art, de la danse et de la Trance pour démarrer 2016 en forme

Shares

Pour le début de l’année on vous propose une exposition en journée, une pièce de danse pour occuper le soir et une fête de Trance pour les noctambules !

L’année 2016 s’ouvre avec une grande fête de la danse israélienne : la fameuse Batsheva Dance Company fait sa première apparition à l’Opéra Garnier ! Créée par Ohad Naharin en 2005, l’œuvre chorégraphique « Trois » sera présentée à l’Opéra de Paris à partir de demain jusqu’à la fin de la semaine, suivie par une performance à Pau le 13 janvier.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Naharin a conçu un ballet en trois parties : Bellus, Humus et Secus, où dix-sept danseurs évoluent avec une physicalité presque animale. Voilà ce qu’il en dit : « Dans Bellus, j’aime beaucoup la logique mathématique de la musique de Bach. En utilisant le célèbre enregistrement des Variations Goldberg par Glenn Gould, le calme entre chaque note est un instant merveilleux. Cette respiration crée un espace idéal pour le mouvement qui devient plus aiguisé et les danseurs plus sensibles. Humus est une pièce pour cinq femmes, qui enchaînent de courtes phrases chorégraphiques. À chaque nouvelle formation de la ligne, elles débutent une nouvelle phrase. Ce qui m’intéresse c’est la création d’une atmosphère qui est à l’opposé de l’arbitraire, où des individus tout en maîtrise s’écoutent. Dans Secus, tous les danseurs interviennent. J’aime jouer avec les limites et saisir le plaisir de l’instant… ». 

« Questions of Forgiveness » est le nom de la nouvelle exposition du peintre Gideon Rubin à la Galerie Karsten Greve qui le représente à Paris. Rubin la décrit  ainsi : « En ce moment, je trouve que mon œuvre se situe convenablement dans cet environnement fait de questions en suspens, lorsqu’une image se retrouve à mi-chemin entre la représentation et l’abstraction. Les nouvelles œuvres réalisées pour cette exposition doivent se lire comme un journal, sans ordre chronologique spécifique. Le temps et la mémoire se mêlent de façon fluide tandis que mon obsession habituelle pour l’imagerie du début du XXème siècle tend légèrement vers un passé plus récent, celui des années cinquante, soixante et soixante-dix. » 

Psymind est un grand évènement de Trance à Marseille. Plus de 28 artistes locaux et internationaux seront réunis sur trois scènes, dont une dédiée à la Psytrance et une autre à la Trance Progressive. Sur la deuxième vous trouverez l’israélien Ace Ventura (Yoni Oshrat), qui a sorti son dernier album « Paradise Engineering » en 2015 chez Iboga Records. Les organisateurs de la soirée promettent une représentation de tous les genres de la Trance, des performances et de la décoration folle : « La Psymind se veut être une véritable ode à la trance : une soirée sur mesure où s’entremêlent à merveille musique et arts psychédéliques. »

 

Renseignements pratiques :

Batsheva Dance Company // « Trois » // 1 heure sans entracte

Du 5 au 9 janvier // Palais Garnier, Place de l’Opéra 75009 Paris // Réservation

Le 13 janvier à 20h30 // Zénith-Pyrénées, rue Suzanne Bacarisse, Pau

Gideon Rubin // « Questions of Forgiveness »

Du 9 janvier au 5 mars // Galerie Karsten Greve, 5 rue Debelleyme 75003 Paris

Vernissage : le samedi, 9 janvier 2016, 18 – 20 h // en présence de l’artiste 

Ace Ventura // Psymind

Le 16 janvier à partir de 21h // Dock des Suds, 12 Rue Urbain V, 13002 Marseille // Réservation


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre