L’endoctrinement des enfants palestiniens à la haine

Shares

De nombreux jeunes palestiniens sont éduqués dès leur plus jeune âge à la haine des juifs et des Israéliens. Cet endoctrinement précoce des prochaines générations de Palestiniens représente une véritable entache au processus de paix.

L’éducation des jeunes Palestiniens à la violence et à la haine est un cheminement qui débute dès leur plus jeune âge. La garderie, l’école primaire ou les activités extrascolaires y participent particulièrement. Les dirigeants du Hamas ou du Fatah cherchent à tout prix à accomplir l’objectif de formation d’une nouvelle génération de terroristes palestiniens. Retour sur un constat particulièrement préoccupant.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Un rapport alarmant sur l’éducation des jeunes palestiniens

En juillet 2015, l’Institut Palestinian Media Watch (PMW) a rendu un rapport sur l’éducation des jeunes palestiniens de Gaza et des territoires de l’Autorité Palestinienne, à l’occasion du 7e Congrès Mondial sur l’Education qui s’est tenu à Ottawa. Parmi ses conclusions préoccupantes, se trouvent l’appellation d’une dizaine d’écoles de ces territoires palestiniens au nom de terroristes, mais aussi des célébrations de terroristes y compris par des professeurs. De plus, le mouvement politique du Fatah, supervisé par Mahmoud Abbas, ainsi que celui du Hamas à Gaza, enseignent aux enfants palestiniens la diabolisation des juifs et des Israéliens, par l’intermédiaire des programmes scolaires ou de programmes télévisés, où les juifs y sont régulièrement dépeints comme des “ennemis d’Allah” et des êtres inférieurs. Autre composante d’une entrave à la paix par l’éducation est la critique quasi systématique de la part de responsables palestiniens de programmes de paix réalisés entre jeunes Israéliens et Palestiniens vus comme des tentatives de “normalisation” et des “crimes contre l’humanité”.

L’organisation de colonies de vacances de la haine

Depuis quelques années, le Hamas organise chaque été des colonies de vacances destinées aux jeunes Palestiniens, baptisés les “pionniers de la libération”, afin qu’ils puissent suivre un entraînement militaire pour intégrer plus tard l’organisation. Ces activités présentées comme de simples colonies de vacances ne cachent néanmoins pas leur objectif principal, celui de participer à l’avènement de futurs terroristes.

Les enfants, principales victimes de l’endoctrinement à la violence

Par ailleurs, une vidéo qui circule ces derniers jours sur les réseaux sociaux montre un père Palestinien encourageant son fils de seulement 4 ans à lancer des pierres sur des soldats israéliens. Si les médias palestiniens ont relayé la vidéo en dissimulant certains passages, Palestinian Media Watch a réussi à réunir la version entière en montrant que le soldat israélien serre la main du jeune enfant, qui accepte également sa poignée de main. Le très jeune Palestinien ne semble visiblement pas intéressé, ni même comprendre les raisons qui poussent son père à le pousser à la violence. Cette vidéo constitue un exemple parmi d’autres de l’éducation qui est dispensée aux enfants palestiniens, en commençant par celle de leur milieu familial. L’innocence est la naïveté des enfants font d’eux les principales victimes de l’endoctrinement palestinien.

Si l’éducation des jeunes participe en grande mesure au processus de paix, celle orientée vers la haine et la violence envers l’autre ne fait que compromettre l’espoir d’une future entente entre Israéliens et Palestiniens. Espérons que ces futures générations de Palestiniens ne mettent pas à profit cet endoctrinement pour déverser de la haine et commettre de nouvelles violences envers les juifs et Israéliens. Comme l’affirmait le philosophe Confucius, “Quand vous plantez une graine une fois, vous obtenez une seule et unique récolte. Quand vous instruisez les gens, vous en obtenez cent.” L’éducation est le premier pas vers la paix.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre