Desserted in Paris : le phénomène israélien sur Instagram

Shares

Tal Spiegel, pâtissier et graphiste israélien, installé à Paris depuis peu, publie quotidiennement des séries de photos sur Instagram, où il allie ses deux passions. Retour en images sur le phénomène Desserted_in_Paris.

Depuis son arrivée à Paris il y a plus d’un an, le pâtissier et graphiste israélien Tal Spiegel partage chaque jour sur son compte Instagram des photos somptueuses de pâtisseries qu’il assortit à ses chaussures. Ses nombreux clichés ne tardent pas à avoir un grand succès sur la toile, avec plus de 64 000 abonnés à sa page.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

L’alliance entre ses deux passions : le design et la pâtisserie

Tal Spiegel, ancien graphiste et pâtissier en formation, affirme souhaiter allier ses deux passions qui s’entremêlent. “Depuis toujours, j’ai considéré l’association de l’art de la confiserie et de celui du design comme une évidence. La combinaison des formes, des couleurs et des textures, la recherche esthétique et technique et les défis d’innovation se retrouvent dans les deux pratiques. Ma formation de graphiste me pousse à m’interroger sur chaque étape de la création d’un entremets, ou sur la composition de mes photos”, déclare-t-il au cours d’une interview.

Le pâtissier voit ses photographies comme tout un art. Il faut choisir la bonne pâtisserie, trouver un lieu pour faire office de fond, ainsi que des chaussures plus bariolées les unes que les autres qu’il tente d’assortir à la pâtisserie choisie. Tal Spiegel possède près de 70 paires de chaussures, un nombre qui ne fait qu’augmenter avec le temps.

Tal Spiegel met à l’honneur l’art de la pâtisserie “à la parisienne”

Depuis plus d’un an, Tal Spiegel photographie de haut des pâtisseries qu’il se procure au sein des pâtisseries parisiennes les plus réputées, et assortit ses chaussures à chacune d’entre elles. Son compte Instagram est aujourd’hui fourni de 600 publications.

Auparavant graphiste à Tel-Aviv, l’israélien Tal Spiegel s’est installé dans la Ville Lumière pour se former à l’art de la pâtisserie chez Ferrandi, une école parisienne de gastronomie très réputée. Aujourd’hui diplômé de cette école, il travaille dans une pâtisserie à Paris.

Si au départ le pâtissier israélien ne réalisait ses photos de sucreries que pour sa propre satisfaction, son rapide succès, qui fait de lui une personne remarquée et influente sur la toile, change la donne. Depuis lors, il collabore avec les meilleures maisons de pâtisserie, parmi lesquelles LeNôtre, Fauchon, Ladurée ou Pierre Hermé, mais aussi avec de nombreux hôtels et marques de chaussures réputées.

Mais son projet ne s’arrête pas là. Il souhaiterait par la suite étendre sa coopération avec des pâtisseries d’autres villes, en France ou à l’étranger, mais aussi ouvrir très certainement un jour sa propre maison de pâtisserie.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre