Plus de cent blessés syriens dont des enfants, soignés en Israël

Shares

syrie israel

Deux garçons âgés de 9 et 15 ans, blessés dans la guerre civile syrienne, ont traversé la frontière ce mercredi 26 juin entre la Syrie et Israël afin de recevoir des soins médicaux.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Follows

Depuis le début du conflit, plus de 100 syriens blessés dans des combats ont déjà été autorisés par les autorités israéliennes à être soignés dans les hôpitaux israéliens.

De nombreuses ONG estiment que le conflit syrien a déjà fait plus de 100.000 victimes.

Les deux garçons font donc partie d’une longue liste de patients soignés en Israël.

Le père des deux enfants explique que son plus jeune fils a perdu son œil suite à l’explosion d’un obus à l’intérieur de sa maison.

Toujours selon le père, des docteurs syriens ont tenté de traiter ses blessures mais en vain. Le plus jeune des deux est en ce moment sous traitement afin d’éliminer d’éventuelles complications ainsi que pour soigner sa jambe, elle aussi touchée par l’obus.

Quant au deuxième fils, la situation est encore plus grave. Touché par une explosion alors qu’il conduisait un tracteur, il est arrivé recouvert de blessures. Selon les médecins israéliens, il souffre d’une mâchoire fracturée, de côtes cassées et de multiples infections.

A Naharyia, dans le nord d’Israël, une petite fille syrienne de 12 ans souffrant de plusieurs fractures sur l’ensemble du corps a déjà été opérée sept fois. Les médecins considèrent désormais sa condition comme stable.

Des représentants de l’armée israélienne ont demandé au personnel médical de n’aborder aucun autre sujet avec les blessés que leur état de sante. Le personnel médical met tout en place pour empêcher la divulgation des identités des blessés afin de ne pas les mettre en danger à leur retour en Syrie.Les blessés pouvant être accusé de trahison. 

Les autorités israéliennes se privent de diffuser ces informations car elles craignent un afflux trop important de réfugiés syriens vers Israël. 

Israël continuera pour autant de prendre en charge des réfugiés syriens qui nécessitent des soins médicaux et font en même temps part de leur désarrois. Selon Dr. Amram Hadari, chef de l’aile de trauma au Centre Medical Ziv de Safed :”Au départ il s’agissait de jeunes hommes mais désormais il s’agit d’enfants”.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre