Le cinéma de Moshé Mizrahi au MAHJ

Shares

Né en Egypte en 1931, Moshé Mizrahi émigre en Palestine en 1946. Il revient en France en 1958 pour étudier le cinéma. En 1970, il réalise son premier long-métrage, une co-production franco-israélienne tournée en Israël, Le Client de la morte-saison, suivi, en 1971, par une fiction française, Les Stances à Sophie. Depuis ses débuts, Mizrahi mène en effet et une carrière internationale (notamment entre la France et Israël) marquée par deux principales lignes thématiques. Il ne cesse d’abord de s’interroger sur son identité de Juif séfarade, coupé entre l’Orient et l’Occident, élaborant une oeuvre à connotation souvent autobiographique, en résonance avec l’univers cosmopolite dans lequelle il baignait durant son enfance, à Alexandrie. Ensuite, bon nombre de ses fi lms sont marqués par des figures féminines fortes et indépendantes, certains ayant une dimension féministe affirmée. Cet intérêt particulier pour les femmes amène Mizrahi à travailler avec les plus grandes actrices de son temps : Simone Signoret, Delphine Seyrig, Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Annie Girardot, Dominique Sanda en France, Hanna Maron, Gila Almagor et Michal Bat-Adam en Israël. Moshé Mizrahi a été deux fois en compétition au festival de Cannes (avec Rosa, je t’aime et Les Filles à papa) et il est à ce jour le seul cinéaste israélien à avoir gagné l’Oscar, celui du meilleur film étranger, en 1978, avec son film La Vie devant soi (1978).

Ariel Schweitzer

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

 

CINEMA

Dimanche 20 et lundi 21 septembre 2015

HOMMAGE A MOSHE MIZRAHI

En coopération avec le Cinéma South Film Festival, le Sapir College (Israël), les cinémathèques de Tel Aviv et de Jérusalem et le ministère israélien des affaires étrangères

Programme conçu par Ariel Schweitzer, historien du cinéma, critique aux Cahiers du cinéma et Efrat Corem, directrice artistique du Cinema South Film Festival

En présence de Moshe Mizrahi

Dimanche 20 septembre 

15 h 00

Le client de la morte saison

France, 1970, 100 min 

Ce premier film tourné en Israël,  à Eilat avec Claude Rich, retrace l’histoire d’un criminel de guerre nazi qui se cache en Israël sous une fausse identité.

Sélectionné en compétition au festival de Berlin en 1970

17 h 00 

La Maison de la rue Chelouche

Israel, 1973, 110 min, vost français

Film autobiographique restituant la jeunesse du cinéaste, issue d’une famille immigrée séfarade, dans l’Israël des années quarante, à veille de la guerre d’Indépendance.

Sélectionné aux Oscars du meilleur film étranger.

Avec Michal Bat Adam, en sa présence

19h30 

Les Stances à Sophie

France, 1971, 97 min

Premier long-métrage tourné en France. Une méditation prémonitoire sur la révolution sexuelle et le féminisme.

Avec Bulle Ogier, en sa présence (sous réserve), Bernadette Lafont et Jean Duchaussoy

 

Lundi 21 septembre

18 h 00

Les Filles à papa 

Israel, 1974, 100 min, vost français

Troisième volet de la « trilogie séfarade » (après Rosa, je t’aime et La maison de la rue Chelouche).

Un homme âgé, père de plusieurs filles, obsédé par l’idée d’avoir un descendant fils.

Avec Michal Bat Adam, en sa présence

20 h 00 

La vie devant soi  France, 1977, 105 min

Adaptation du roman d’Emile Ajar (Romain Gary) avec Simone Signoret dans le rôle principal. Oscar du meilleur film étranger en 1978.

 Tarifs

Plein tarif 6 euros / tarif reduit 4 euros

Abonnement / Pass 3 séances 12 euros

Abonnement / Pass 3 séances Ami du Mahj 9 euros

Réservations

Par téléphone au 01.53.01.86.48 du Lundi au vendredi 14 h – 17 h 30

Ou par courriel [email protected] 

Transports

Metro : Rambuteau (ligne 11) ; Hotel de ville ( ligne 1)

Rer : Chatelet – Les Halles

Bus : 29,38,47,75

Vélib’ : 76 rue du Temple ( Station 3009),29 rue des Blancs-Manteaux ( station 4014)

Parkings : Beaubourg, Hotel de ville

Retrouvez tout le programme sur notre site

www.Mahj.org

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre