Shimon Peres rencontre les imams de France

Shimon Peres et Hassan Chalgoumi
Shares

Peres et les imams

C’est une première historique, et certainement un grand pas pour la paix entre les peuples. Le président d’Israël Shimon Peres, a rencontré hier lors de l’étape parisienne de sa tournée européenne, une vingtaine d’imams de France ainsi que des responsables de la communauté musulmane de la région parisienne.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le but de cette rencontre était de renforcer la cohésion entre les peuples et les religions à la veille de la commémoration des un ans des attentats de Toulouse de trois militaires musulmans, un professeur juif et trois enfants d’une école juive, entre le 11 et le 19 mars 2012.

«Toulouse était certainement un tournant, parce que celui qui a voulu tuer a montré le visage le plus hideux du crime», a souligné le président israélien devant les responsables musulmans lors de la rencontre .

Le prix nobel de la paix en 1994 a livré un vibrant plaidoyer pour la paix entre les peuples. “Nous allons œuvrer pour une vie commune entre Chrétiens et Musulmans, Juifs, Palestiniens et Israéliens”, a-t-il promis.

Peres et Chalgoumi

Shimon Peres a tenu a souligné le courage de l’imam de Drancy, Hassen Chalgoumi qui s’était fait le porte-parole de cette délégation. Ce dernier a insisté sur le fait que Mohamed Merah avait “assassiné des Musulmans avant de tuer des Juifs” avant d’ajouter que les responsables musulmans devaient “combattre tous les jours contre l’intégrisme et la violence“.

L’imam Chalgoumi a également préciser que les communautés juives et musulmanes de France ne devaient pas importer le conflit israélo-palestinien en France, mais au contraire exporter la paix au Proche-Orient.

Certains de ces mêmes imams s’étaient rendus en Israël et dans les territoires palestiniens quelques mois auparavant pour montrer leur soutien à une solution de paix durable entre les peuples.

La France abrite les plus importantes communautés juives et musulmanes d’Europe. La 2e intifada avait eu un impact direct sur la France avec l’augmentation de l’antisémitisme dans les années 2000. Les récent attentats de Toulouse ont accéléré l’urgence d’un dialogue inter-religieux d’amitié et de paix entre les responsables communautaires juifs et musulmans afin d’apaiser les tentions entre les membres des deux communautés.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre