Des dignitaires musulmans africains en Israël

Shares

 

Des imams et autres chefs religieux musulmans venus de différents États d’Afrique centrale sont arrivés en Israël le 13 mars pour une visite de quatre jours (13-17 mars 2016). La visite a été organisée par la Division de l’Afrique et du monde juif et par le Bureau des affaires interreligieuses du Ministère israéliens des Affaires étrangères, en coopération avec l’American Jewish Committee. La visite a pour but de familiariser les visiteurs avec les aspects socio-politiques d’Israël ; afin de générer un dialogue interreligieux et interculturel ; et d’explorer les possibilités de coopération pour le développement économique et agricole.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

La délégation est composée de hauts dirigeants religieux et les d’imams de six États africains répartis sur tout le continent. Cette visite d’une importance stratégique élevée pourrait entraîner des implications régionales et des impacts médiatiques au-delà des États représentés par les délégués. Dans la plupart des cas, les chefs religieux musulmans servent également de leaders communautaires et ont une grande influence politique ; leur visite contribuera à renforcer les liens diplomatiques entre Israël et l’Afrique.

L’ordre du jour de la visite comprend des rencontres avec des hauts fonctionnaires ; des séances d’information stratégiques et diplomatiques au Ministère des affaires étrangères ; des réunions à la Knesset ; des réunions entre les imams et des rabbins sur la question de la coexistence ; une visite des lieux saints des trois religions, y compris les lieux saints musulmans à Jérusalem ; et un tour de Tel Aviv – Jaffa, Haïfa et Saint-Jean d’Acre – villes qui sont des modèles de coexistence entre les religions en Israël.

À l’heure actuelle, les États africains affrontent les menaces de terrorisme djihadiste islamique, nous attachons une importance primordiale aux réunions avec des dirigeants religieux musulmans modérés. Ces réunions pourraient constituer un facteur de stabilisation et pousser les connexions avec Israël dans certains secteurs de la société africaine.

Rencontre du Directeur général Dore Gold avec la délégation

mfa-imams-gold

Le Directeur général du Ministère des Affaires étrangères Dore Gold, a rencontré hier (14 mars 2016) la délégation de dirigeants religieux et les imams de l’Afrique, invités du ministère des affaires étrangères. Le Directeur général Gold a accueilli la délégation en Israël et a noté que le Premier ministre Netanyahu planifie une visite en Afrique cette année, “‘Israël revient à l’Afrique ; L’Afrique est de retour en Israël.

Il a ajouté, je suis heureux que vous ayez l’occasion de voir la situation en Israël de vos propres yeux. Je viens de rentrer d’une visite en Afrique du Sud, où l’apartheid a existé dans le passé, avec des hôpitaux séparés pour les blancs et les noirs. Je vous invite à visiter l’hôpital Hadassah, où vous pouvez voir le personnel et les patients, Juifs et arabes côte à côte. Nous avons aussi établi un hôpital de campagne sur les hauteurs du Golan pour traiter les blessés syriens. Ils sont par définition nos ennemis, mais nous les traitons dans le cadre d’une mission humanitaire de premier ordre.

 

La délégation composée de neufs figures religieuses musulmanes originaires de la République du Soudan du Sud, de Zambie, du Cameroun, du Kenya, du Rwanda et d’Éthiopie. Le dialogue interreligieux tient une place centrale dans l’agenda diplomatique israélien en Afrique. Les ambassadeurs d’Israël en Afrique sont impliqués dans des activités visant à renforcer les liens avec la communauté musulmane, comme un don de moutons pour la fête  de l’Aïd al-Adha, impliquant ainsi des dialogues interreligieux et bien plus encore.

Des délégations d’Imams sénégalais et haut clergé ont visité Israël depuis plusieurs années (2013 et 2014). Les visites étaient très réussies, montrant aux visiteurs les différents aspects de la vie israélienne et de la coexistence judéo-arabe. Les visiteurs sont revenus dans leur pays avec une forte motivation pour renforcer les liens diplomatiques avec Israël et améliorer l’image publique d’Israël à travers les médias et les milieux universitaires. Longtemps après le retour de la délégation, les médias ont continué à présenter Israël comme une société ouverte aux multiples facettes.

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre