Latifa Ibn Ziaten en Israël : « Je pense qu’on a réussi »

Shares

Latifa Ibn Ziaten, mère du premier soldat abattu par Mohamed Merah en mars 2012, a emmené en Israël et dans les Territoires palestiniens dix-sept jeunes du Val-d’Oise.

Ce voyage a été encadré par l’Association Imad pour la Jeunesse et la Paix qu’elle a mise sur pieds quarante jours seulement après la perte brutale de son fils. C’est lors d’un événement en son honneur, organisé dans la maison de l’ambassadeur de France en Israël, que Latifa est remontée aux origines de son association et de son combat.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

« Quand Imad m’a été pris, j’ai éprouvé le besoin de retourner sur le lieu où il était tombé. J’ai crié très fort, le cri d’une mère. J’ai alors ressenti le besoin d’aller voir où habitait Mohamed Merah, de savoir qui il était. Je me suis retrouvée dans sa cité. Un des jeunes m’a dit ‘Mohamed Merah est un martyr, un héros de l’islam, il a mis la France à genoux’. C’était comme s’ils l’avaient tué une seconde fois… »

C’est alors que Latifa comprend que son devoir est de tendre la main à cette jeunesse qu’elle estime perdue et désœuvrée. Depuis, elle arpente les villes de France à la rencontre d’élèves et de jeunes détenus en milieu carcéral.

Son objectif ? « Empêcher un nouveau Merah. » Lire la suite >

Latifa Ibn Ziaten Israel 2


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre