L’Ambassade d’Israël ouvre ses portes aux jeunes de banlieue

Shares

Mardi 31 mars, M. Yossi Gal, Ambassadeur d’Israël en France, recevait à l’Ambassade Madame Latifa Ibn Ziaten, mère du soldat assassiné par Mohammed Merah à Toulouse en 2012, avec un groupe de 15 jeunes du lycée Arthur Rimbaud à Garjes-lès-Gonnesses et du collège Jean Lurçat à Sarcelles.

En prévision de leur prochain voyage en Israël et dans les territoires palestiniens qui se déroulera du 22 au 28 avril, l’Ambassade d’Israël leur avait préparé un atelier interactif autour des maîtres-mots “vivre-ensemble” et “faire-ensemble”. L’objectif était de mettre en avant la tolérance interculturelle et interreligieuse. Déclinée à travers les deux thèmes symptomatiques de la musique ainsi que de la cuisine israélienne et régionale, la présentation a permis aux jeunes de se familiariser avec le pays de façon ludique.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Disposés le long de la table, les mets spécialement préparés le matin même par le chef cuisinier de M. l’Ambassadeur diffusaient une odeur irrésistible. Après avoir goûté à la musique israélienne et ses grandes collaborations artistiques en visualisant des clips de Jason Derulo, des Balkan Beatbox, et d’Idan Raichel, entre autres, les jeunes ont pu découvrir des plats israéliens en composant eux-mêmes leurs pitas-falafels et leurs sabichs en les garnissant de houmous, tehina et autres saveurs évoquant la cuisine régionale.

Préparation de plats typiquement israéliens pour familiariser les jeunes avec la cuisine locale

Pendant les présentations, collégiens et lycéens évoquent chacun ce qui compte pour eux : le partage et la volonté de découvrir un nouveau pays et de nouvelles cultures, deux réponses qui reviennent régulièrement et qui témoignent de leur ouverture d’esprit. Interrogés sur leur rapport au pays, les jeunes, pour la plupart des néophytes, confient leur espoir : “Moi ça m’évoque la  tolérance” déclare l’un d’entre eux. Et son camarade de rebondir : “La coexistence des cultures et des religions !”

Optimistes et pleins d’espoir, tous les jeunes se disent ravis de pouvoir participer à cette délégation afin de découvrir Israël, ce pays dont ils ont tant entendu parler sans jusqu’alors pouvoir en effleurer la réalité, la complexité et la subtilité. Yassine Bettaieb, élève de terminale au lycée Arthur Rimbaud, explique les raisons de sa participation à la délégation : “Je veux découvrir ce pays dont beaucoup parlent, mais que peu connaissent”. D’autant qu’à la lumière des événements de janvier dernier, ce voyage prend une signification toute particulière pour ces jeunes, comme l’a très justement souligné l’un d’eux. 

C’est également un voyage rempli de symboles qui peut susciter des opinions tranchées au sein de l’entourage de ces jeunes participants. A la question “Quelle réaction tes amis ont eue lorsqu’ils ont appris que tu partais en Israël?” posée par l’un des journalistes présents lors de l’atelier interactif, Sharyse Etshoele, élève de troisième au collège Jean Lurçat à Sarcelles, répond : “Quand j’ai annoncé que j’allais en Israël, ma mère m’a dit: tu vas te faire tuer, certaines de mes copines l’ont mal pris en disant tu es pour Israël ou pour la Palestine?” Autant de stéréotypes et préjugés que Madame Latifa Ibn Ziaten entend précisément déconstruire, notamment au sein des établissements scolaires qu’elle sillonne afin de détourner les jeunes de l’extrémisme. 

L’Ambassadeur d’Israël en France, M. Yossi Gal a témoigné de son enthousiasme face à l’initiative de Madame Latifa Ibn Ziaten qu’il a soutenue depuis ses débuts. Il a également assisté à l’atelier interactif dont il a souligné la réussite et l’impact : “Cet atelier est la meilleure façon d’aborder les jeunes”, a-t-il déclaré. 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre