Hommage à Jacques Chancel et son amour d’Israël

Shares

JC

Jacques Chancel,  journaliste, écrivain, homme de télévision français vient de s’éteindre cette nuit chez lui à Paris. Grand homme de média, il a animé la célèbre émission “Le grand Échiquier de  1972 à 1989.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Lors de ce rendez-vous hebdomadaire, il a régulièrement invité des personnalités israéliennes, notamment le talentueux violoniste Ivry Gitlis.

 

En 1976, il reçoit Herbert Pagani qui va y interpréter pour la première fois son célèbre “Plaidoyer pour ma Terre” sur le sionisme.

 

Dans son ouvrage de 2008 “N’oublie pas de vivre”, Jacques Chancel rappelle qu’en 1988 il “offrait un Grand Échiquier au quarantième anniversaire de l’Etat d’Israël.

Dans son “Dictionnaire amoureux de la télévision“, il raconte que “Cet Échiquier en Terre promise compte parmi les meilleurs souvenirs d’une aventure audiovisuelle qui aura durée tout de même deux décennies”…”J’étais en quête je voulais tout découvrir, la Jérusalem secrète, les voies romaines interdites, la campagne, le lac de Tibériade, nos caméras était en balade…”

En 1986, Jacques Chancel présente le “Grand échiquier”, au profit de la recherche contre le cancer, en hommage aux chercheurs des Instituts Pasteur et Weissman. Y participeront les orchestres de Jérusalem et de Norvège. A ses côtés, Yves Montand qui parraine le comité.

 

 

En 1984,  les décors du plateau du Grand Échiquier sont réalisés par l’artiste israélienne Hedva Ser.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre