Des passerelles hi-tech édifiées entre juifs et arabes israéliens

Shares

Une initiative lancée par une ONG israélienne, Tsofen, et soutenue par l’agence américaine USAID et le gouvernement israélien, permet de créer des ponts entre populations juives et arabes israéliennes, dans les opportunités professionnelles qui s’ouvrent dans le hi-tech.

L’ONG Tsofen, promotrice de l’intégration professionnelle des arabes israéliens et de la création d’emplois

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Plusieurs ONG israéliennes entendent renforcer la place des minorités dans la société israéliennes. C’est le cas de l’ONG Tsofen, terme hébreu signifiant “code”. Elle est créée en 2008 et son siège se trouve à Nazareth et plus récemment à Kafr Quassim. Son slogan, “Diversité par la technologie” est très caractéristique de son action.

Son objectif est double. Elle entend tout d’abord édifier des passerelles entre arabes et juifs israéliens dans le secteur de la haute technologie, en valorisant les parcours scientifiques des arabes israéliens et en leur permettant ainsi d’intégrer plus facilement les entreprises de haute technologie.

De plus, si Israël bénéficie d’une économie solide, un rapport de l’OCDE de 2016 lui préconise d’aborder davantage les questions de productivité. Sans la participation accrue des minorités arabes israéliennes ou des juifs orthodoxes dans l’économie israélienne, ce retard en termes de productivité ne sera pas en mesure d’être comblé. L’ONG entend ainsi contribuer à une meilleure création d’emplois dans le domaine de la haute technologie, très porteur en Israël, considérée comme la “nation start-up”.

Une initiative encouragée par le gouvernement américain et israélien

L’ONG israélienne Tsofen, tout comme d’autres ONG ayant pour prinicpal objectif une meilleure intégration des minorités au sein de la société israélienne, obtient le soutien des gouvernements américains comme israéliens.

Il y a quelques jours, le Sous-secrétaire d’Etat Antony Blinken a effectué un voyage en Israël et s’est réuni avec l’Ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro. Ils sont allés à la rencontre des responsables de plusieurs ONG israéliennes qui promeuvent l’égalité d’opportunités au travail et le renforcement des minorités en société. En 2014, l’agence américaine USAID pour le développement avait accordé à l’ONG Tsofen plus d’un million de dollars pour qu’elle parvienne à mener à bien sa tâche. Aujourd’hui, c’est l’ambassade américaine elle-même qui contribue à une partie du budget de l’ONG.

Le succès de l’ONG Tsofen en Israël a même amené des organismes gouvernementaux israéliens à soutenir l’initiative. Le Bureau du Chef Scientifique (OCS), qui opère sous la direction du Ministère de l’économie israélien, a développé le programme MATIMOP chargé de soutenir les politiques destinées à renforcer les infrastructures industrielles, l’innovation et l’entreprenariat. Il établit un certain nombre de partenariats avec la société civile. Il contribuerait ainsi à près de 20% du budget de l’ONG.

De par son succès dans sa mission et le soutien qui lui est octroyé par les gouvernements américain et israélien, l’ONG Tsofen devient un exemple de promotion de la coexistence en Israël.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre