Oran Etkin et Sullivan Fortner en concert privé

Shares

Oran Etkin, bass clarinette/clarinette/saxophone, Sullivan Fortner, piano

pour la sortie de l’album “What’s New? Reimagining Benny Goodman” 

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Oran Etkin s’est longtemps nourrit des nombreuses influences du monde. Sa musique l’a emmené un peu partout autour du globe, – de Bamako à Boston, de Paris à Port-au-Prince, de Liège à la Louisiane, ce qui lui a permis de rencontrer des gens merveilleux! Son art, tel un pont reliant les cultures, lui a valu d’être choisi pour se produire devant  Kofi Annan et les dirigeants du Monde aux Nations Unies et d’être invité à composer la musique pour un album qui était récompensé par un « Grammy Award ». Dans sa musique, il développe son propre son imprégné de polyrythmies enjouées, coulant comme des  dialogues entre les instruments. Il est un artiste décrit comme «un grand clarinettiste, un excellent improvisateur» par Ben Ratliff du New York Times et «compositeur de l’individualité éminente” par son mentor et ancien professeur, le légendaire Yusef Lateef. Mais tout commence quand, à l’âge de 9 ans, il tombe amoureux  de la musique de la Louisiane ; c’est un enregistrement du grand Louis Armstrong qui poussera le jeune Oran, à devenir musicien ! L’esprit de cet état du sud des Etats Unis est omniprésent dans sa musique même lorsqu’il il développe son propre style. La Nouvelle Orléans, l’endroit où le jazz est né, est un terrain fertile pour cette nouvelle musique, car c’est un lieu de rencontre de nombreuses cultures: française, espagnole, africaine, anglo-saxonnes, américaine, caribéenne… etc ! La même interaction passionnante se passe aujourd’hui au niveau mondial. Oran Etkin se laisse imprégner par ces influences et les intègre dans ses compositions. Ses collaborations de longue date avec des musiciens maliens ont été décrites comme “Une nouvelle norme dans la Musique du Monde” (All Music Guide) et «Exubérant !» (New York Times). De plus, son travail avec les musiciens locaux en Indonésie, en Chine et à Haïti a encore enrichi son style. Il aime aussi être confronté à des publics  de tous âges. Il les emmène en voyage grâce à ses rythmes et ses mélodies,  habillés par des histoires et anecdotes captivantes.

Liberation.fr

“Oran Etkin réveille l’enfant qui sommeille en nous. Certes pas un talent mince. Il suppose d’attirer la confiance, de promettre le bonheur et la beauté, de diffuser la bonté, de donner le sentiment de jouer. ” – Bruno Pfeiffer (liberation.fr) Jazz Magazine/JazzMan

REVELATION! “beaucoup d’inspiration et une grande expressivité instrumentale… dans un propos cohérent et original qui mêle virtuosité et feeling… Un album riche, foisonnant et passionnant de bout en bout, qui nous étonne à chaque plage… nous applaudissons et en redemandons” – Lionel Eskenazi (JazzMagazine) 

Telerama

“album pétillant de surprises” – Michel Contat 

 

 

Sullivan Fortner: Pas encore trentenaire, le jeune pianiste s’est récemment fait remarquer par la profession en remportant l’édition 2015 du concours de l’American Pianists Association. Après avoir obtenu une reconnaissance internationale pour son rôle dans les formations de Roy Hargrove, d’Etienne Charles, de Christian Scott et de Stefon Harris, le pianiste originaire de la Nouvelle-Orléans Sullivan Fortner sort « Aria », son premier album solo qui marque également ses débuts sur Impulse Records !. Produit par Jean-Philippe Allard et Brian Bacchus, « Aria » met en évidence tant ses talents de compositeur que ses qualités d’interprète. Il présentera son nouvel album le 26 octobre au Duc des Lombards.

Dimanche 25 octobre 2015 à 19h Atelier de la Main d’Or

9 passage de la Main d’Or  – 75011 Paris

RESERVATION IMPERATIVE au :  [email protected]

Participation aux frais des artistes souhaitée


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre