« Attaquer Israël, c’est de l’antisémitisme », Pape François

Shares

Le 28 Octobre 2015, à l’université pontificale Grégorienne à Rome une conférence a eu lieu pour célébrer les 50 ans de la déclaration Nostra Aetate – à notre époque – qui est un texte décisif sur les relations entre l’Eglise catholique et les autres religions appelant à la paix entre toutes les religions. Cette déclaration marque notamment la fin du mythe de la responsabilité des Juifs de la mort de Jésus et a permis de renouer avec les racines juives du christianisme. « Avec les Juifs, indifférence et opposition se sont muées en collaboration et bienveillance ; d’ennemis et étrangers, nous sommes devenus amis et frères. (…) avec cette déclaration nous disons non à toutes formes d’antisémitisme et condamnons toutes les insultes, discriminations et persécutions. »

Cette déclaration a été promulguée le 28 Octobre 1965 par le Pape Paul VI à l’issue du Concile Vatican II. La déclaration, adoptée par les cardinaux et les évêques dans le monde, a aussi atteint les Hindous, les Bouddhistes et les Musulmans.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

De nombreux membres de toutes les religions : chrétiens, musulmans, bouddhistes, juifs et hindous étaient présents ce mercredi place Saint-Pierre.

nostra aetate 50 ans Pape François

Lors de cette conférence, le Pape François a encouragé les coopérations inter-religieuses pour promouvoir la paix. Il a également vivement  condamné l’antisémitisme et a clairement affirmé devant une audience accordée à une délégation du Congrès Juif Mondial : « Attaquer les Juifs est de l’antisémitisme, mais une attaque directe contre l’Etat d’Israël est aussi de l’antisémitisme. » Il continue «  Il peut y avoir des désagréments entre les gouvernements et les problèmes politiques mais l’Etat d’Israël a tous les droits d’exister en sécurité et en paix. »

Dans un message privé à son ami journaliste israélo-portugais Henrique Cymerman, le Pape François avait déjà dit que « celui qui ne reconnait pas le peuple Juif et l’Etat d’Israël est antisémite. »

Henrique Cymermann Pape Israel

Voilà que tout est clairement dit et affirmé par le Pape. Peut-être que cela permettra aux médias d’appeler plus facilement un chat un chat…

En ces temps difficiles pour le peuple Juif et l’Etat d’Israël, avec la vague d’attaques terroristes qui frappe Israël, le Président du Congrès Juif Mondial, Ronald S. Lauder rappelle « le Pape François n’a pas simplement fait une déclaration. Il inspire les gens avec sa chaleur et sa compassion. Son support clair et non équivoque pour le peuple Juif est très important pour nous. »

Sur l’exemple de la déclaration Nostra Aetate, qui a permis à 2000 ans de relations empoisonnées de devenir une magnifique relation amicale, le Pape affirme « il n’y a aucune relation, autant empoisonnée et mauvaise qu’elle soit, qui ne puisse pas se transformer en bonne et heureuse relation. »

Reste plus qu’à Abbas de « devenir un ange pour la paix » … Mais peut-être comme a affirmé Bassem Eid, il est temps que les palestiniens ait un dirigeant « courageux et qui se soucie véritablement de son peuple. »


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre