Israël, comme la France et l’Europe, fait face au terrorisme

Shares

Depuis le début de la création de l’Etat d’Israël en 1948, les terroristes arabes utilisent les couteaux contre les civils israéliens, comme Daesh aujourd’hui. C’est la même barbarie qui a toujours frappé la société israélienne. En ce moment, Israël fait face à une vague d’attentats dans tout le pays. L’arme blanche est loin d’être la seule arme utilisée.

Pas plus tard que dimanche 11 octobre 2015, un policier israélien a été grièvement blessé suite à une tentative d’attentat suicide par une terroriste palestinienne.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le mardi 13 Octobre 2015, à Jérusalem, un terroriste palestinien a ouvert le feu sur 15 passagers d’un autobus, tuant un homme de 60 ans et blessant grièvement plusieurs autres passagers – femmes et enfants compris. Quelques minutes plus tard, un autre terroriste palestinien a foncé avec sa voiture, sur des personnes à un arrêt de bus; un homme de 45 ans est mort et plusieurs autres blessés. Le terorriste est ensuite sorti de son véhicule et a poignardé plusieurs passants avant que les forces de sécurité le neutralisent.

Les Palestiniens utilisent en majorité l’arme blanche parce que cela est beaucoup plus facile à se procurer et à dissimuler; tout le monde peut pendre un couteau dans sa cuisine et commettre des meurtres. Cependant, ils n’hésitent pas à avoir recours aux armes à feu issus du trafic de contrebandes ainsi qu’aux attentats suicides et aux voitures béliers. 

Les terroristes palestiniens autant que les terroristes arabes israéliens déclarent la guerre à la société civile israélienne. A Ra’anana, dans le nord de Tel Aviv, ce matin un terroriste palestinien a poignardé un passant prêt d’un arrêt de bus en criant « alah ou Akbar ». Il a été neutralisé par des passants avant que la police n’arrive. Ce dernier portait, selon la presse locale et les forces de sécurité, un gilet d’employé de la municipalité de Ra’anana. A l’heure actuelle en Israël, des employés de la société civile israélienne peuvent constituer des terroristes potentiels.

attentat ranana

Au lieu d’appeler au retour au calme et de condamner les attentats et attaques contre les civils israéliens et juifs, les discours d’incitation à la haine et à la violence d’Abbas et du Hamas entraînent toujours plus de morts. Le chef de l’Autorité palestinienne continue de faire la sourde oreille face aux multiples appels du Premier Ministre israélien, pour le retour à la table des négociations sans conditions préalables. Il préfère utiliser le chantage et menacer de rompre les accords avec Israël comme il l’a déclaré dans son discours à l’ONU. Il préfère également justifier les attaques des terroristes palestiniens sur le Mont du Temple, en arguant «  c’est notre droit de protéger nos lieux saints. » Sauf que, la seule « attaque » contre « leur » lieu saint, est la simple visite de Juifs sur le Mont du Temple qui constitue le lieu le plus saint du judaïsme.

En plus d’être sourd, Abbas semble être aveugle; après le meurtre de 4 civils israéliens par des terroristes palestiniens, le 6 octobre 2015, il a osé déclarer devant les chaines télévisées arabes : « Les Palestiniens n’attaquent pas et ne font rien aux civils israéliens. » Autant dire que la réalité le dérange, il ne trouve pas d’autres échappatoires que le mensonge et le révisionnisme des faits.

Les jeunes palestiniens et arabes israéliens subissent malheureusement le même embrigadement que les jeunes européens partant faire le Djihad en Syrie pour ensuite commettre des attentats en Europe comme ceux de Charlie Hebdo et de l’Hyper-cacher en Janvier 2015. Ces jeunes palestiniens de 10 à 25 ans, deviennent des terroristes à cause des vidéos de propagande et d’incitation à la violence qui circulent sur internet. Ils peuvent passer à l’acte du jour au lendemain en s’armant seulement d’un couteau. L’Autorité palestinienne profite de leurs jeunes âges pour les manipuler.

Le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahu, lors de son discours devant la Knesset, le 12 octobre 2015, a tendu la main directement aux citoyens arabes : « faites le bon choix et rejetez le terrorisme. » Il affirme : « nous voulons la coexistence entre les Juifs et les Arabes. »

Les discours d’encouragements à la violence ont tué trois jeunes adolescents juifs : Eyal Gilad et Naftali, sur leur chemin de retour chez eux en Juin 2014. Aujourd’hui ces mêmes discours de haine ont déjà fait plus de 7 morts en 10 jours et de nombreux blessés.

Israël, comme la France et l’Europe, fait face au terrorisme, il ne porte pas le même nom (Daesh en Europe et terrorisme palestinien en Israël) mais il a le même but et utilise la même barbarie. Or, comme tout Etat digne de ce nom, Israël ne laissera pas sa population en danger.

« Le terrorisme ne provient pas d’un quelconque désespoir ou découragement face à l’impasse du processus de paix, il a pour origine la volonté de détruire l’Etat d’Israël, mais il ne réussira pas » insiste fermement le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahu.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre