2 ans depuis l’affaire Merah. La haine en France, sévit-elle toujours ?

Shares

« La haine des Juifs, ça suffit ! » Tel est le mot d’ordre du rassemblement organisé ce soir, 19 mars, à Toulouse, à l’initiative du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Cette date marque deux années depuis les assassinats commis à Toulouse et Montauban par Mohammed Merah. 

S.E. l’Ambassadeur d’Israël en France, M Yossi Gal, comptera parmi les personnalités présentes, aux côtés de M Martin Schultz – Président du Parlement européen et M Jean-Marc Ayrault – Première Ministre.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

coolisrael.fr a le privilège de vous faire découvrir le discours que prononcera l’Ambassadeur d’Israël au cours de cette soirée :   

« Monsieur le Premier ministre,

Monsieur le Président du Parlement européen,

Madame la Présidente du CRIF,

Monsieur le Président de la communauté,

Chers amis,

Ce soir nous saluons la présence des familles des victimes de Montauban et Toulouse,  pour lesquelles le monde s’est écroulé il y a deux ans, mais qui ont quand même su garder l’espoir et la foi.

Foi en la modération, foi en la tolérance, et surtout, foi en la fidélité aux valeurs de la République française, valeurs que nous partageons tous.

Je salue les dirigeants du CRIF et de la communauté juive de Toulouse pour leur attitude courageuse envers ceux qui attisent le feu de la violence. Ils leur disent :

« Vous pratiquez la violence tandis que nous pratiquons l’amour du prochain;

 vous appliquez la terreur tandis que nous cherchons le rapprochement des cœurs;

Vous faites la guerre tandis que nous nous impliquons dans la paix et la tolérance ».

Notre message est clair et simple :

« La haine des Juifs,  ça suffit ;

L’intolérance,  ça suffit ».

Avec tous ceux qui,  ici,  cherchent la paix : Juifs, musulmans, catholiques et laïques, nous vaincrons ce combat et nous construirons ensemble une meilleure société.

Mes chers amis,

Au mois de novembre dernier, j’ai accompagné le Président de la République française lors de sa visite historique en Israël.

La visite fut pleine d’événements significatifs tels que:

–          le discours du Président Hollande au Parlement israélien,

–          le dîner à la résidence présidentielle,

–          la rencontre entre le Président français et le Premier ministre israélien,

–          la Journée franco-israélienne de l’innovation,

–          la réunion avec les citoyens français résidant en Israël,

Et je pourrais encore rallonger la liste …

Mais, à mon avis, l’événement le plus fort, qui restera gravé à jamais dans mon cœur,  fut le troisième jour de la visite présidentielle.

Ce jour-là, nous nous sommes rendus, le Président de la France, le Premier ministre d’Israël, mon collègue l’ambassadeur de France en Israël et moi-même, avec les familles Sandler et Monsonégo, au cimetière où les victimes sont enterrées,  pour nous recueillir et nous souvenir des victimes de Toulouse.

Il était très clair pour tous que nous faisions et ferons toujours face, ensemble, à un ennemi commun. Nous avons les mêmes défis, nous travaillons pour atteindre le même but.

Chers amis,

Il y a un an, j’ai accompagné le Premier ministre Netanyahu et le Président Hollande lors de leur visite, ici, à Toulouse.

L’année dernière, j’ai marché, avec tous les dirigeants locaux et les parents des victimes, dans les rues de votre belle ville.

J’ai bien ressenti alors, comme je le ressens aujourd’hui,  à quel point cette  atteinte aux emblèmes de la République, en la personne des soldats et  des enfants de l’école, a été vécue par toute la population française.

Et j’ai bien vu alors, comme je le vois aujourd’hui, les efforts du gouvernement français pour éradiquer l’antisémitisme et pour défendre sa population.

J’ai entendu alors, comme je l’entends aujourd’hui,  que si l’on attaque un Juif, on attaque la France toute entière. 

L’histoire juive dans cette terre est centenaire, les Juifs français sont très attachés à la France et à ses valeurs et ils prient chaque samedi dans leurs synagogues pour le bien être de la République française.

Les trois soldats, tués à Montauban, portaient l’uniforme de l’armée française.

Personne n’a le droit de menacer quelque citoyen français que ce soit, qu’ils soient soldats, Juifs ou autres.

Je prie  pour que d’ici, de Toulouse, se répande un monde meilleur, un monde de compréhension, de tolérance et d’amour du prochain.

Merci beaucoup à tous

Yossi Gal
Ambassadeur d’Israël en France ».

Yossi Gal FB


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre