Paris-Tel Aviv pour moins de 200€, c’est pour bientôt !  

Shares

avion2

Tandis que Rome, Dublin ou Barcelone sont désormais accessibles aux Français pour des sommes modiques grâce à des compagnies aériennes low-cost, Tel Aviv reste toujours une destination onéreuse, en partie à cause du prix des billets d’avion proposés.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Aucune compagnie low-cost ne propose de tarifs bas, puisque les prix s’échelonnent entre 350 (basse saison) et 700 euros (au cœur de l’été). Pourtant, Easyjet propose déjà des billets raisonnables pour Tel Aviv depuis Londres, Genève et Bâle ; Vueling affiche des tarifs compétitifs depuis Barcelone, Pegasus depuis Istanbul, etc… Les Français semblent être les seuls Européens à être lésés.

Allo l’ONU ? Ici la Terre ! L’Iran élue pour la commission de désarmement. Réagissez !

Une situation qui pourrait changer très rapidement, puisqu’Israël vient de conclure les accords « Ciel Ouvert » avec l’Union Européenne, qui prévoit une baisse des tarifs à partir de 2014. Ces accords permettront ainsi aux compagnies low-cost européennes d’ouvrir des lignes de vols à destination d’Israël, et aux compagnies israéliennes low-cost de faire la même chose vers l’Europe. Des accords gagnants-gagnants. Selon Laurent Ghanassia, le directeur de l’Office du tourisme d’Israël à Paris, «L’arrivée de compagnies aériennes low-cost conduira à une baisse significative du prix des billets d’avion».

Les vols low-cost à destination d’Israël devraient prendre effet, pour commencer, depuis des villes de province comme Lyon. L’annonce de ces accords et la libéralisation du marché a déjà conduit la compagnie nationale israélienne El Al à perdre des parts de marché considérables puisque les vols El Al concernaient 46% du trafic de l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv en 2002 contre 35% en 2011. Paradoxalement, l’aéroport Ben Gurion connaît une affluence record puisque presque 13 millions de passagers y ont transité en 2012 contre 7.3 millions en 2002.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre