Quel sort pour les femmes politiques au parlement israélien?

Shares

femmes parlement israélien

Les femmes politiques israéliennes n’ont rien à envier à leur consœurs françaises. A l’instar de Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, ou Nathalie Kosciusko-Morizet, de nombreuses femmes comptent en politique israélienne.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Parmi les partis présentés lors des dernières élections législatives, trois sont dirigés par des femmes: Tzipi Livni avec Hatnua, Shelly Yahimovich avec Avoda et Zahava Gal-On avec Meretz.

27 sièges seront occupés par des femmes dans la 19e Knesset soit 5 de plus que pour la précédente.

Cependant, Israël a encore du chemin à faire au niveau de la parité dans le milieu politique.  Alors que les femmes représentent 51.4%  de la population israélienne, le parlement israélien ne compte pas plus de 22,5% de femmes. 

Une enquête publiée en octobre 2012 par l’Union interparlementaire classe Israël  70e pays sur 190 en terme de représentation de femmes au parlement. La France est quant à elle 38e et le premier pays est le Rwanda avec 56% de femmes.

Les partis religieux Shass et Yaadout Hatorah refusent quant à eux l’accès aux femmes et il est très rare de voir des femmes au sein des partis arabes Hadash et Raam Taal.

Merav Michaeli, nouvelle députée travailliste et féministe engagée, a décidé de faire de la parité son cheval de bataille.

Pour Yair Lapid, le George Clooney national, il était primordial de s’entourer de femmes et a même fait campagne avec le thème “Yesh Atid Im Nashim: Le future avec les femmes”. 8 des 19 sièges de la Knesset brigués par son nouveau parti Yesh Atid seront occupés par des femmes.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre