Deux enfants palestinien et israélien unis contre le cancer

Shares

Tal Zilker, 17 ans, d'Ashdod (gauche) et Qsuy Imran, 17 ans de Gaza (droite)

Les hôpitaux sont des endroits sinistres. Tout le monde s’accorde pour le dire. Ils peuvent cependant devenir en Israël un lieu privilégié pour des rencontres improbables entre Israéliens et Palestiniens.

Tal Zilker a 17 ans, il habite Ashdod. Son voisin de chambre s’appelle Qsuy Imran, il a 17 ans aussi mais lui vient de Gaza. La même maladie les réunit dans cet hôpital de Tel Aviv. Ils sont tous deux atteints d’un cancer des os de stade avancé. A l’hôpital, toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête et égayer par la même occasion les coeurs des patients, souvent lourds du poids de la maladie.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Ça tombe bien car cette semaine, c’est Hannouca. Les Juifs du monde entier se réunissent pour fêter la victoire des Hashmonéens sur les Grecs survenue il y a plusieurs siècles déjà. En Israël, on fait également la fête, dans les rues, dans les écoles et dans les hôpitaux aussi.

Qsuy Imran n’est pas habitué à ce genre de cérémonie. Il a grandi à Gaza et les bougies de Hannouca n’évoquent rien pour lui. Mais il est attiré par toute cette lumière, cette joie soudaine, ces chants mélodieux et ces délicieux beignets fourrés à la confiture et recouvert de sucre glace.

Seulement, Qsuy Imran vient de subir un traitement de chimio particulièrement sévère il se sent faible et fatigué. Impossible pour lui de rejoindre tous les autres dans la salle à manger pour assister à l’allumage des bougies de Hannouca.

Tal Zilker, son voisin de chambre, n’hésite pas à rester auprès de lui pour lui tenir compagnie. Hannouca, il connait. Il le célèbre chaque année avec sa famille. Et même s’il apprécie particulièrement cette fête, il sent qu’aujourd’hui, rester auprès de Qsuy et lui tenir compagnie est hautement plus important.

Les heures passées à l’hôpital leur ont fait découvrir qu’ils partageaient de nombreux points communs. En plus d’être nés la même année et d’avoir la même maladie, ils partagent également la même passion, celle des jeux vidéos. Ces amitiés hautement improbables sont de plus en plus fréquentes entre patients Palestiniens et Israéliens.

Chaque jour, les hôpitaux israéliens accueillent de nombreux patients en provenance de la bande de Gaza, 100.000 Gazaouis ont été soignés dans des hôpitaux israéliens pour la seule année 2011.

Selon le Bureau Central Palestinien des Statistiques, il y a à Gaza 24 centres médicaux pour 1,7 millions d’habitants. Israël compte 377 hôpitaux pour une population de 8 millions d’habitants.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre