Président Rivlin : “il n’y a pas de guerre de religions en Terre sainte”

Shares

Le Président israélien Reuven Rivlin, jeudi 27 août 2015, a visité des sites chrétiens de la vallée du Jourdain et s’est entretenu avec l’Eglise et les dirigeants communautaires, avant sa prochaine visite en Italie et au Vatican la semaine prochaine. Dans le cadre de la visite, le Président a également visité Tabgha et l’église de la Multiplication des pains et des poissons sur les rives de la Mer de Galilée (Lac de Tibériade). En juin, l’église avait subi un incendie criminel qui a causé de graves dommages.

À Tabgha, le Président a été accueilli par le Nonce apostolique en Israël, Monseigneur Giuseppe Lazzarotto ; l’abbé responsable du site, le Père Gregory Collins, le chef de l’ordre de Saint-Benoît en Israël ; et la chargée d’Affaires près l’Ambassade d’Allemagne en Israël Monika Iwersen.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le Président a mesuré les dégâts sur le site provoqués par l’incendie criminel et les graffitis et a rencontré  le Directeur du Bureau de Jérusalem de l’Association allemande de la Terre Sainte, M. Bernd Mussinghoff, pour planifier la restauration du site.

Pendant la réunion du Président avec les dirigeants de l’Eglise, le père Collins a remercié chaleureusement le Président pour son soutien à la suite de l’attaque et a loué les services de police et de sécurité pour leur travail rapide, qui a permis l’arrestation des suspects qui ont été jugés.

Le Président a dit, “c’est un honneur d’être ici en tant qu’invités. L’accueil chaleureux que vous m’avez réservé, dans ce bel endroit, est un signe de l’amitié étroite entre les communautés juives et chrétiennes en Terre Sainte et dans le monde entier. Je suis ici aujourd’hui, pour préciser que l’Etat d’Israël – en tant qu’État juif et démocratique, démocratique et juif – a pour responsabilité de protéger la liberté et la sécurité de toutes les confessions en Israël. Nous sommes ici pour dire clairement, il n’y a aucune guerre de religion en Terre Sainte, ce sont des attaques par des fondamentalistes, contre toute la société, ce sont des attaques par des gens qui cherchent la guerre et la destruction, contre ceux qui cherchent à vivre en paix.”

Il a ajouté, qu’Israël s’efforcera de faire en sorte que toutes les croyances, puissent s’épanouir dans l’Etat d’Israël, afin de combler un fossé.

Plus tôt, le Président a visité des lieux chrétiens dans la vallée du Jourdain y compris Eretz HaMinzarim ou la Terre des Monastères, qui est la zone formée autour du site du baptême (Kasser al Yahoud) sur la rivière du Jourdain où, selon la tradition chrétienne, Jésus a été baptisé par Jean le Baptiste.

L’importance des sites est religieuse et historique. Au cours des années, des monastères et maisons d’hôtes ont été construits le long de la rive occidentale du Jourdain pour les pèlerins qui sont venus sur le site pour être baptisés. Au cours de la période ottomane les monastères ont été progressivement abandonnés jusqu’au Mandat britannique, quand le tourisme reprend autour de Jéricho et du site du baptême, de nouveaux monastères ont été construits. Suite à un tremblement de terre en 1956 et la guerre des Six jours en 1967, les églises ont été abandonnées par leurs habitants, la frontière s’est étendue vers la périphérie ouest du site, et le terrain était miné entre le site et la rivière. Une route a été prolongée de la zone du site jusqu’ au sud de celui-ci reliant un certain nombre de grands monuments, églises, chapelles et monastères. Ceux-ci ont donné à la région son nom – Terre des monastères. Récemment, un nouveau projet de développement a été initié en coopération avec l’armée israélienne et l’Autorité de la Nature et des Parcs d’Israël afin de développer la région et l’ouvrir aux voyageurs et aux touristes.

Lors de sa visite sur les sites, le Président était accompagné du Major-général Yoav Mordechai et Brigadier Général Nadav Padan. Le Major-général Mordechai du COGAT, a parlé au Président du site baptismal de Kasser el-Yahoud et a souligné l’importance de la coopération avec la communauté chrétienne. Il a dit, “nous avons proposé cette initiative à l’Eglise et aux responsables de la communauté chrétienne, qui étaient heureux de se joindre à nous dans ce projet. Nous comprenons toute l’importance historique de la région et l’importance de préserver les sites.”

Le Président a observé les importants progrès et avancées du projet, y compris la suppression – d’un coût de millions de shekels – des mines posées dans les années 1970 et la reconstruction des infrastructures et des bâtiments. Le Président a également vu les implications juridiques et  sécuritaires du projet et la complexité du travail dans la région.

Les représentants de l’Administration civiles ont également souligné au Président le bon accueil du projet par la communauté chrétienne notamment par le Patriarche grec orthodoxe qui avait donné sa bénédiction à l’initiative.

Le Brigadier général  Nadav Padan s’est entretenu avec le Président sur l’étroite collaboration avec le côté jordanien, en particulier pour l’élimination des mines terrestres.

Aussi lors de sa visite, le Président Rivlin a déposé une gerbe sur les tombes des membres de l’ancien kibboutz  Beit Haarava qui sont tombés pendant la guerre de 1948.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre