Un juge arabe israélien à la tête de la commission électorale

Shares

salim jubran

Pour la première fois dans l’histoire du pays, un juge arabe israélien Salim Joubran, président de la Court Suprême israélienne depuis 2003 présidera la commission centrale électorale israélienne. 

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

En effet, il aura la dure tâche de constater si les partis politiques ne font pas de propagande et veiller à ce qu’ils n’enfreignent pas les règles élémentaires de toute élection en Israël.

Salim Joubran avait été critiqué par certains politiques de droite lorsque celui-ci s’était abstenu de chanter l’hymne national lors d’une cérémonie d’assermentation des nouveaux juges de la Cour Suprême.

Sa position a été appuyée par son prédécesseur et camarade, Eliakim Rubinstein, qui a écrit dans une lettre que « si les citoyens non-juifs doivent montrer du respect pour l’hymne en se tenant debout, ils ne devraient pas se sentir obligés de chanter des mots qui ne parlent pas à leur cœurs». En octobre, Joubran présidera les élections pour les collectivités locales.

Chrétien qui a grandi dans le nord d’Israël, Joubran a été le premier arabe israélien à être nommé à un siège permanent à la Cour suprême. 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre