Israël : devant la loi, même les présidents ne sont pas intouchables

Shares

La Cour suprême israélienne a confirmé ce jeudi le verdict de culpabilité de viol pesant sur l’ancien président Moshe Katsav et dit n’avoir aucune raison de revenir sur la peine de sept ans d’emprisonnement prononcée contre lui.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Président de 2000 à 2007 après avoir été ministre dans plusieurs gouvernements du Likoud (droite), Moshe Katsav, 65 ans, a été reconnu coupable en décembre dernier du viol d’une de ses collaboratrices à deux reprises en 1998 alors qu’il était ministre du Tourisme, ainsi que d’agressions sexuelles et harcèlement sur deux autres femmes qui ont travaillé à ses côtés après son accession à la présidence en 2000. La peine de sept ans de prison, prononcée en mars 2011, devra débuter le 7 décembre prochain.

Et n’est pas modèle qui veut, mais qui peut. N’en déplaise à ses détracteurs, encore aujourd’hui, Israël prouve par les faits qu’elle est un modèle dans l’application de son système judiciaire, dans l’exercice de la liberté de sa presse et pourrait donner de belles leçons de pure démocratie.

Coolisrael

 

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre