MasterChef Israël : Une amitié improbable en finale

Shares

chefMasterisrael

C’est une amitié  improbable qui lie les deux finalistes de la version israélienne de l’émission MasterChef. Celle entre Elinor Rahamim, habitante d’une implantation en Judée et Samarie et Salma Fayumi, une infirmière musulmane de Kfar Qasm. 

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Je pense que nous avons déçu tous ceux qui attendaient des querelles entre nous” confie Elinor

Cette amitié s’est forgée sur le tournage de MasterChef, entre les casseroles et les plats qui mijotent. Salma et Elinor, bien qu’elles représentent deux communautés diamétralement opposées de la société israélienne, ont en effet, beaucoup de points communs.

Sur le plateau, je n’ai pas vu la moindre différence entre Salma et les autres compétitrices», raconte Elinor “mais une fois à l’écran,  j’ai réalisé l’ampleur de cette union“.

Je ne juge pas les gens par les regards», explique Salma “Certaines personnes rayonnent de bonté et vous tombez  sous le charme directement. Beaucoup de personnes ont remarqué ma connexion à Elinor car ils savaient  que nous avions des personnalités semblables “.

Elinor ajoute que lorsqu’elle a rencontré  Salma, elle a vu “une personne merveilleuse”“Je n’ai pas vu un drapeau, j’ai vu une personne, comme pour les autres, le concurrent végétalien juif qui vote pour un parti de Gauche, s’oppose lui aussi au fait que je vive dans une implantation dans le nord des collines de Judée en Cisjordanie”

Les deux jeunes femmes tentent de trouver la recette de la paix et de  l’amour entre Juifs et Arabes, mais leur relation fournit également un aperçu plus profond de ce conflit, les préjugés et la peur qui séparent les deux camps. Par exemple, l’entretien n’a pas pu se faire dans l’une de leurs maison. 

Elinor exprime à Salma sa peur de se rendre dans un endroit où “tout le monde me regardera”, malgré le fait qu’elle lui fasse totalement confiance.

Salma non plus, ne voulait pas se rendre chez Elinor, par crainte des réactions du village.

La réunion s’est finalement tenue dans un café de Tel Aviv

La guerre entre Israël et la bande de Gaza a posé un premier obstacle à cette nouvelle amitié, mais même les roquettes tirées sur Israël n’ont pas ébranlé leurs point de vue pacifiques.

«Ce n’est pas Salma qui a tiré ces roquettes en provenance de Gaza», conclut Elinor.

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre