Un professeur franco-israélien décoré par l’ambassadeur de France en Israël

Shares

Le professeur Simon Benita a été décoré de l’insigne de Chevalier de l’Ordre National du Mérite le 12 décembre dernier par l’ambassadeur de France en Israël, Monsieur Christophe Bigot.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Selon l’Ambassade de France, « cette insigne récompense la coopération technologique, scientifique et économique exemplaire que Simon Benita  a établi entre la France et Israël. »

Le professeur Simon Benita dirige le département de pharmacologie de l’université Hébraïque de Jérusalem ainsi que l’institut que le Drug Research Institute. Il est spécialiste de la micro et nanoencapsulation.

Né au Maroc en 1947, Simon Benita arrive en Israël en 1967 et rejoint en 1968 l’Université hébraïque de Jérusalem où il décide immédiatement de se consacrer à des études de pharmacie.

A l’issue de son doctorat, il fera partie des pionniers de la recherche en Israël dédiée à la délivrance des médicaments via de nouvelles microparticules et nanoparticules (microsphères, microcapsules, nanoparticules, nano capsules).

Ces nouvelles formes galéniques conjuguées à des anticorps monoclonaux ont permis d’améliorer le ciblage des médicaments cytotoxiques et leurs performances thérapeutiques.

Alors que la plupart des chercheurs israéliens se tournent vers les Etats-Unis pour étoffer leurs recherches dans leur domaine de compétence, Simon Benita choisit la France et rejoint l’équipe de Francis Puisieux à la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud.

En 2000, souhaitant instamment se doter des moyens de transformer sa recherche fondamentale en recherche appliquée, il fonde la société pharmaceutique Novagali, spécialisée dans la délivrance de médicaments en ophtalmologie.

Novagali a été la première société à s’installer sur le génopôle d’Evry, en France, avec le soutien de l’Agence National de Valorisation de la Recherche (ANVAR).

La société Novagali a développé un portefeuille de 8 produits innovants pour le traitement des principales pathologies de l’œil : la sécheresse des yeux, le glaucome, les allergies oculaires… ou de maladies rares, telles que la kérato-conjonctivite vernale ou la kératite fongique.

Après 4 levées de fond successives entre 2000 et 2011, la société Novagali est rachetée par le groupe japonais Santen Pharmaceutical pour 100 millions d’euros l’année dernière. La société toujours localisée à Evry, emploie aujourd’hui 50 chercheurs.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre