#TelAvivSurSeine sera sûr, fun et chaleureux, confirme la Mairie de Paris !

Shares

#TelAvivSurSeine est l’événement du moment à Paris !! Le Jeudi 13 août de 10 heures à 22 heures, l’ambiance festive telavivienne se retrouvera en plein coeur de la capitale, sur le site de Paris Plage, entre le Pont d’Arcole et le Pont Notre Dame.

Malgré le fait que Tel Aviv demeure une ville ouverte, tolérante et progressiste, l’événement convivial qui se tiendra sur les bords de Seine est devenu la cible d’un campagne extrémiste contre la Mairie de Paris pour l’annuler. Ainsi, la Mairie a dû prendre une position ferme contre ces extrémistes, comme l’a déclaré le Premier Adjoint au Maire Bruno Julliard : « Annuler, ce serait céder à la radicalisation ».

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Attentif à la crainte des Parisiens qui redoutent des débordements, l’Adjoint à la Maire de Paris en charge des Relations Internationales et de la Francophonie, Patrick Klugman, a confirmé à Coolisrael.fr que la Mairie de Paris, en coopération avec la Préfecture de Police, avait prévu un ensemble d’importantes mesures destinées à rassurer les visiteurs.

Dans le détail, seront mis en place des dispositifs de filtrage à l’entrée de la plage, des rondes aux alentours et des patrouilles sur la Seine afin de prévenir tout débordement.

« L’idée est de ne pas conférer un caractère trop sécuritaire à l’événement mais d’en garder l’aspect culturel et festif » affirme-t-il. « S’il y a des personnes malveillantes, elles seront écartées sans que cela perturbe le bon déroulement de la journée ». 

Selon le Figaro, « pas moins de quatre unités des forces mobiles (CRS et gendarmes mobiles) seront dépêchées en renfort jeudi à Paris. Ce qui représente plus de 300 policiers et gendarmes de plus ce jour-là, soit un quasi doublement du dispositif classique élaboré par les unités dépendant des commissariats locaux. Des écoutes téléphoniques sont également en place, rendues d’autant plus faciles que la loi sur le Renseignement est votée ».

La sécurité, la tranquillité et le plaisir des visiteurs seront donc pleinement assurés même en cas de mobilisation des extrémistes.

Ces mesures de sécurité prévues par la Mairie et la Préfecture ont été prise face à la mobilisation de plusieurs organisations et individus connus et suivis dans le milieu de l’Islam radical, et de l’Extrême-Gauche qui le soutient fréquemment, en tout ce qui concerne la haine anti-israélienne. 

Quoi qu’il en soit, pour ou contre, toute la média-sphère se positionne sur Tel Aviv sur Seine.

Comme on le sait, l’Extrême-Gauche excelle dans la détestation d’Israël. La preuve avec Danielle Simonnet, conseillère de Paris et membre du Parti de Gauche.

De même avec l’élu Front de Gauche de Saint-Denis, Madjid Messaoudene au pseudo twitter @MadjidFalastine très explicite et révélateur du personnage

On notera aussi la condamnation traditionnelle du NPA et de certains membres d’Europe Ecologie les Verts comme Jérôme Gleizes. A la différence que ce dernier se distingue avec l’instrumentalisation lamentable de la mort de la jeune Shira Banki, assassinée la semaine dernière à la Gay Pride de Jérusalem. 

Il faut dire que quand on n’a pas de voix aux élections, on essaie de se faire connaître en faisant le buzz. Et quand il s’agit d’Israël et des Juifs, c’est l’occasion rêvée. Tellement facile. Surtout que ces chers individus devraient se souvenir des millions de morts engendrés par ce communisme dans les goulags soviétiques ou sous la répression maoïstes. 

Mais non, ces personnes qui n’entendent que faire parler d’elles préfèrent condamner la seule démocratie du Moyen-Orient qui lutte jour après jour face au terrorisme islamiste. Au vue de leur crédibilité et de leur connaissance du conflit israélo-arabe proche du néant, ces condamnations sont ainsi plutôt flatteuses.

Fort heureusement, de très nombreux responsables politiques ou journalistes ont souhaité témoigner leur soutien à Tel Aviv sur Seine. C’est le cas de Bruno Julliard, Premier Adjoint à la Mairie de Paris.

D’autres comme Pierre-Yves Bournazel, conseiller municipal Les Républicains et Philippe Goujon, sénateur de Paris, ont tenu à dénoncer l’antisémitisme latent dans certains propos de responsables politiques de gauche.

Eric Ciotti s’est pour sa part dit “scandalisé par la polémique lancée par l’extrême-gauche, aux relents antisémites”

Aurore Bergé, conseillère municipale Les Républicains à Magny-Les-Hameaux a pour sa part parfaitement constaté le caractère peu recommandable des opposants au projet soutenu par la Mairie de Paris

D’autres comme Fadila Mehal, conseillère UDI-Modem à la Mairie de Paris, ont manifesté leur approbation à cette initiative pacifique et culturelle. 

Enfin, le journaliste Carl Meeus a brillamment fait référence à l’ouvrage d’Eliette Abecassis témoignant de l’envie de plus en plus de Juifs français de quitter leur pays face à la montée du péril antisémite

On peut d’emblée tirer un bilan de ces réactions qui montrent bien les motivations des opposants à Tel Aviv sur Seine.

Faire plaisir à un certain électorat des banlieues, à ceux qui manifestèrent violemment contre Israël l’été dernier, à ceux qui voulurent commettre le pogrom de la rue de la Roquette, à ceux qui soutiennent Dieudonné, à ceux qui s’indignent pour Gaza mais refusent d’en faire de même pour le Sahara Occidental, la Syrie ou le Kurdistan, à ceux qui sont obsédés par l’Etat hébreu au point qu’ils ne voient pas leurs propres vices, à ceux qui considèrent toujours le Juif comme le fort et le Musulman comme l’oppressé. Voilà bien l’objectif de Daniel Simonnet et de ses compères. 

Heureusement que des personnalités politiques de droite et de gauche osent condamner des agissements et des propos proches de l’incitation à la haine. 

Il reste que la propagande véhiculée à l’encontre d’Israël constitue un échec.

Loin d’effrayer les organisateurs de l’événement, elle ne conduit qu’à davantage de publicité et donc plus de visiteurs qui viendront à la rencontre des charmes de Tel Aviv.

Chère Extrême-Gauche, chers anti-israéliens de tous poils, j’ai le regret de vous annoncer que vous avez une nouvelle fois raté votre coup. 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre