L’art contemporain vecteur de dialogue entre Juifs et Arabes en Israël

Shares

La Première Dame Nechama Rivlin mercredi 17 juin a inauguré le Musée d’Art contemporain arabe (AMOCA) à Sakhnin, dans le nord d’Israël. Y étaient aussi présents : le fondateur du musée Bello Piñeiro, le maire de Sakhnin Mazen Ganaim et l’Ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave.

La Première Dame Rivlin a félicité tous ceux qui ont participé à la création de ce musée et a souligné l’importance de ce lieu qui mélange des œuvres d’art juifs et arabes.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Elle a dit, “quand on pense à l’art israélien et arabe et à la créativité, les œuvres ne sont pas simplement créées dans des espaces parallèles, mais souvent sont en compétition pour l’espace. Les artistes  concourent pour le meilleur sculpteur de cette terre. Ils demandent, qui va peindre avec un pinceau plus bouleversant, qui exprime plus précisément les caractéristiques de cette terre. Ainsi, l’art devient une compétition.

C’est précisément pour cette raison, que je suis ravie d’être ici aujourd’hui au Musée d’art et du patrimoine arabe de  Sakhnin. Ce musée, qui allie le travail des Juifs et des Arabes, est un musée révolutionnaire. C’est un musée qui invite au rassemblement. C’est un musée qui défie les artistes qui vivent dans leurs propres espaces privés et leur demande d’avoir des rencontres avec d’autres artistes, d’ailleurs, avec différentes associations. De nouveaux partenariats et coopérations seront créés ici, qui ne distingue ni arabe ni juif.

Le moment est venu pour nous de reconnaître que nous ne vivons pas dans des espaces parallèles, mais plutôt que nous partageons le même espace, un espace dans lequel nous devons nous retrouver, pas comme des étrangers, ou dans la douleur, mais comme des partenaires. J’espère profondément que ce merveilleux projet réussira et que le musée sera un lieu de rencontre, entre Juifs et arabes, entre artistes.”

AMOCA, Musée d’Art contemporain arabe, ouvre ses portes dans la ville arabe de Sakhnin, dans le but de rendre l’art contemporain accessible aux Arabes et aux Juifs vivant dans la région par le biais d’exposition d’art, en contact direct avec les gens et en coopération avec eux. La vision d’AMOCA est de créer le dialogue, des rencontres et des coopérations entre Juifs et Arabes par le biais de l’art contemporain générateur de projets dans le but de créer une plate-forme pour la construction de la confiance mutuelle et régler les différends de manière alternative. L’exposition d’ouverture du Musée s’intitule HIWAR – dialogue.

Madame Rivlin tenait particulièrement à participer à l’inauguration de ce musée malgré son état de santé très délicat pour montrer l’importance de ce projet de coexistence.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre