L’arabe au coeur de l’Etat sioniste

Shares

Arabe Hebrew Israel

Peu de gens le savent, mais l’arabe, est également une langue officielle en Israël comme l’hébreu. La langue arabe est parlée principalement par les citoyens arabes d’Israël, mais aussi par certains Juifs séfarades et orientaux. Aujourd’hui la grande majorité des Arabes israéliens, qui représentent plus de 25% de la population israélienne, parlent hébreu couramment, en deuxième langue.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

En 65 ans de coexistence arabo-hébraïque en Israël, certaines structures de phrases en arabe ont été adopté par  la langue hébreu ressuscitée il y a 134 ans. Par exemple : pour saluer ‘Bonjour’ – le matin – en hébreu, on dit ‘Boker Tov’ (heb: בקר טוב), traduit littéralement: bon matin,  l’interlocuteur peut répond ‘Boker Or’ (heb: בוקר אור), traduit littéralement: matin de lumière. Cette structure est identique en arabe: ‘sabakh al-kheir’ (ar: صباح الخير), traduit littéralement: bon matin, et la reponse: ‘sabakh al-nour’ (ar: الصباح النور), traduit littéralement: matin de lumière.

En Novembre 2000, la Cour suprême d’Israël a statué pour que l’utilisation de la langue arabe soit plus vaste. Depuis lors, tous les panneaux routiers, les étiquettes des aliments, et messages publiés ou affichés par le gouvernement doivent être également traduits en arabe.

Les leçons d’arabes  sont très répandues dans les écoles de langue hébraïque de la septième à neuvième années. Ceux qui le veulent peuvent opter pour poursuivre leurs études en arabe par l’intermédiaire de la douzième année et passer un examen de baccalauréat en arabe. Ces dernières années, il y a un renouveau de la demande pour les études de la langue arabe par la deuxième et troisième génération de descendants d’Israéliens des pays arabes qui souhaitent retrouver leurs racines.

En mars 2007, la Knesset a approuvé une nouvelle loi prévoyant la création d’une Académie de langue arabe semblable à l’Académie de la langue hébraïque. Cet Institut a été créé en 2008, son centre est à Haïfa et il est actuellement dirigé par Prof. Mahmud Ghanayem.

Mais l’influence de la langue arabe sur l’hébreu est plus évidente dans l’argot que vous entendez surtout dans la rue. Cela est particulièrement évident dans les mots suivants :

ā-bal أهبل < אהבל: idiot

ā-boo ‘ali ابو علي < אבו עלי: frimeur

ak-rout عكروت < עקרוט: scorpion, langue de vipère

ayyoo-nee عيوني < עיוני: chéri

hit-khār-fen خرفان < התחרפן: devenir fou

jā-nā-nā مجنون < ג’נאנה: folie

keif كيف < כיף: plaisir

kha-bi-bi حبيبي < חביבי: mon pote

kha-boub حبوب < חבוב: littéralement mignon, mon pote

khā-rā خرا < חרא: merde

mā-ā-fān معفن < מעפן: littéralement “gâté”, un pourri

māl-oun ملعون < מלעון: maudit

māstoul سطل < מסטול: plané, drogué

sa-bā-bā صبابة < סבאבה/סבבה: génial

sha-fā/shak-fah شقفة < שאפה/שקפה: belle jeune femme

tem-bel تنبل < טמבל: imbécile

wā-khād واحد < וואחד: un

 

Activités, lieux, objets et  termes neutres

djā-bel جبل < ג’בל:   montagne

djā-rā جرة < ג’ארה/ג’רה: jare

khā-moo-lā حمولة < חמולה: clan ou famille étendue

khām-sin خمسين < חמסין:  vent du désert du sud-ouest

khā-shish حشيش < חשיש/חישש: marijuana, hashish

shār-kiy-yā شرقية < שרקייה: vent d’est chaud

ze-le-meh زلمي < זלמה: mec

 

Interjections et malédictions

ā-le-houm عليهم < עליהום: humilié un groupe ou un individu , stigmatisé quelqu’un

ā-lek/’alek  قال لك < עאלכ/עלכ :! C’est pas vrai ???

ā-ley-nā علينا < עלינא: je prends sur moi !

bās بس < באס: assez !

be-khay-yāt بحيات < בחייאת: sur ma vie…

dā-khi-lak دحيلك < דחילק: pour l’amour du ciel

dir bā-lāk دير بالك < דיר באלק: attention !

khālās/khālāsnā خلص < חלס/חאלס/חלסנא: assez !

khārā/Hārā خرا < חרא: merde !

ki-f/ki-f Hālek كيف حالك < כיף/כיף חאלכ: Comment va ?

ma’aléysh/ma’léysh معليش < מעליש: Peu importe

mabrouk مبروك < מברוכ: félicitation !

kichtā كيس < קישטה: Allez oust !

sakhten صحتين < סחתין: bien jouer !

sharmou-tā شرموطة < שרמוטה: putain

wallā والله < ואללה: vraiment ?

yā/yā يا < יא/יה: ô !

yā-allā يا الله < יא-אללה: ô Seigneur!

yallā يالله < יאללה: allez !

ya’ani يعني < יעני: comme (comparaison)

yā-wardi-/yā-waradi يا ويلي < יה-וורדי: Mon Dieu ! (étonnement)

yā-wéli-/yā-wali يا ويلي < יה-וולי: mon Dieu !’, (tristesse ou émerveillement)

 

Expressions et idiomes

akhsan min bālāsh احسن من بلش < אחסן מן בלש: c’est mieux que rien

ālā rāsi على رأسي < עלא ראסי: j’en mets ma tête à couper

ālā souboukh  على صبح < עלא סובח :à la première heure

bukrā fil mishmish بكرا في المشمش < בוקרה פיל מישמיש: A la semaine des 4 jeudi

i-lifāt māt اللي فات مات < אילי פאת—מאת: quand c’est mort, c’est mort

kul kalb bi-ji-yōmō كل كلب جيبي يومه < כל כלב ביג’י יומו: chaque chier verra son jour arrivé

chouayeh chouayeh شوية شوية < שוויה שוויה : doucement

yōm asal, yōm basal يوم عصل, يوم بصل < יום עסל, יום בסל: un jour avec, un jour sans


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre