Tel Aviv : Une loi interdit la sélection devant les boites de nuit

Shares

hq-nightclub-dancing

La député du Likud Miri Regev s’est faite refusée à l’entrée d’une discothèque de Tel-Aviv tandis que celle-ci entamait une recherche sur la malsaine pratique de sélection qui se fait à l’entrée des bars et clubs de la ville.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

La député du Likoud Miri Regev n’a pas joué sur la corde sensible lorsqu’elle s’est vue être refusée à l’entrée d’une prestigieuse boîte de nuit de Tel Aviv jeudi soir. Elle est même allée jusqu’à menacer les propriétaires du club.

Regev a effectué une tournée des bars et clubs de la ville pour examiner l’utilisation généralisée de la sélection, ou du refus d’accès. C’est particulièrement flagrant, selon elle, lorsque le processus empêche les soldats de Tsahal d’entrer dans les lieux.

C’est quand elle a atteint le fameux club du Clara,  près du complexe  du Dolphinarium en  bord de mer de Tel-Aviv, que la député et membre de la Knesset Miri Regev, connue pour avoir ouvertement critiqué la communauté d’immigrants africains d’Israël, a été bloqué par les videurs à la porte. Malgré sa tentative de raisonner ces derniers, Regev a été rejetée à plusieurs reprises.

C’est finalement après avoir convoquer le propriétaire du club et lui rappelant que la municipalité de Tel Aviv a récemment proposé une loi visant à engager des poursuites contre les clubs et bars qui pratiquent la sélection, que Regev a été autorisé à entrer.

Conformément à la loi prévue, les lieux pratiquant la sélection pourraient être privés de leurs licences d’exploitation.

Dans une vidéo YouTube de la scène (en hébreu)​​, Regev, accompagnée du maire-adjoint de Tel Aviv, Arnon Giladi, condamne fermemant la pratique de la sélection en appelant tous les établissements de Tel-Aviv à s’abstenir de recourir à de telles méthodes.

“La sélection est le mauvais côté de la société israélienne”, a dit Regev. “Quand je vois que des soldats, issus des meilleures unités de l’armée israélienne et qui protègent le pays ne sont pas autorisés à entrer dans les clubs, je trouve ça honteux”, a-t-elle ajouté.

Source : Time of Israel


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre