Un mémorial à Tel Aviv en mémoire des victimes gay et lesbiennes du nazisme

Shares

F090330YS13-635x357

Tel Aviv inaugurera bientôt une sculpture rendant hommage aux victimes gay et lesbiennes du IIIe Reich, dans un parc de la ville. Une première en Israël.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Israël devrait se doter, d’ici la fin de l’année, d’un monument qui commémorera les victimes homosexuelles du nazisme. Les autorités de Tel Aviv ont donné leur feu vert à l’installation d’un triangle de béton, à l’intérieur duquel est gravé un autre triangle, rose, au sol du Parc Méir. Cet ancien lieu de drague gay historique, en pleine rénovation, est situé non loin du quartier gay de la rue Sheinkin. Coût du projet: 150’000 shekels (environ 31’000 euros / 38’000 fr.)

La sculpture sera accompagnée d’une stèle portant le nom de juifs homosexuels persécutés par les nazis – entre autres le pionnier allemand de la sexologie Magnus Hirschfeld, mort en exil en France en 1935, et Gad Beck, un des derniers survivants gay des camps de concentration, décédé l’an dernier.  L’idée émane d’un conseiller municipal Meretz (gauche laïque), Eran Lev. Pour lui, la localisation du monument, dans un parc, rappelle que «l’un des premiers lieux interdits aux juifs par les nazis étaient les jardins publics.

Il s’agira d’un monument israélien, pas de quelque chose qui appartiendra seulement à la communauté gay», a-t-il ajouté dans les colonnes de«Ha’aretz». Il a précisé que ce serait «le premier et l’unique site mémoriel en Israël qui mentionne des victimes des nazis persécutées pour d’autres raison que leur judaïté». De nombreuses villes, telles que Sydney, San Francisco, Cologne, Montevideo, Barcelone, Amsterdam et Berlin disposent de monument qui rappellent les souffrances des homosexuels déportés sous le IIIe Reich, en Allemagne et dans les pays occupés.

 

 

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre