Une tournee israélo-palestinienne de rock pour la coexistence

Shares

Untitled

 

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

C’est à travers la musique qu’une série jointe de concerts souhaite promouvoir un message de coexistence.

Le groupe de métal israélien Orphaned Land s’associe au groupe palestinien Khalas pour une série de 18 concerts à travers l’Europe. Durant ces deux mois de tournée, les deux groupes partageront le même bus, afin de symboliser en pratique que leur “fraternité musicale” est plus puissante que leurs divergences religieuses et nationales.

“Nous ne pouvons pas changer le monde, mais nous pouvons au moins montrer que la coexistence est possible,” a déclaré le chanteur d’Orphaned Land, Kobi Farhi. “Partager une scène et un bus vaut plus que mille mots. Nous allons montrer comment deux peuples avec des héritages culturels différents, vivant dans une zone de conflit, peuvent jouer ensemble”.

“Nous sommes des frères de musique avant tout” a rajouté Abed Hathut, le guitariste de Khalas. “Il n’y a pas de message plus puissant pour la paix que cette tournée”.

C’est suite à une rencontre sur une radio que les deux groupes se sont associés, en réalisant que plus de choses les rassemblaient au lieu de les diviser. Néanmoins, les initiatives jointes entre artistes juifs et arabes en Israël ont souvent été confronté à des boycotts d’activistes palestiniens, qui préfèrent décrire Israël uniquement comme un Etat d’apartheid.

“Je m’oppose à n’importe quel type de boycott,” dit Farhi. “Le but de l’art est de représenter de l’harmonie là où elle manque, pour créer de l’espoir”. Hathut de Khalas (“assez” en arabe) précise: “Simplement parce que notre group est palestinien, les gens s’attendent à ce que nous chantions uniquement à propos de l’occupation”.

[youtube]Bds3FALcR7M[/youtube]

 

[youtube]ZBotBiWzXPE[/youtube]


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre