Israël célèbre le désert en fleurs

Shares

darom adom

Des milliers de personnes ont afflué vers le sud d’Israël au cours des dernières semaines afin de se ressourcer devant le paysage merveilleux des fleurs sauvages du printemps.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Après un hiver particulièrement pluvieux, le Néguev est maintenant tapissé de vert et recouvert de millions d’anémones rouges (“kalaniot” en hébreu), que l’on remarque de plus en plus sur les routes et dans les champs, les forêts et les réserves naturelles.

Tous les ans, s’organise dans le sud du pays le festival annuel, connu sous le nom de “Darom Adom” (le Sud Rouge), appelé ainsi pour ses fleurs rouge vif que nous offre la nature à cette période, mais aussi pour rendre hommage à la sirène “couleur rouge” qui indique un missile tiré depuis la bande de Gaza sur les communautés du sud d’Israël.

Le festival a été lancé il y a huit ans, lorsque les tirs de roquettes étaient extrêmement fréquents, comme étant un moyen d’attirer les visiteurs de la région et d’Israël. Le but était de faire preuve de solidarité et de soutenir les entreprises locales. Depuis, le festival n’a cessé de gagner de l’ampleur et est devenu une tradition annuelle.

Le programme comprend des randonnées et des promenades guidées dans la nature, des marchés d’artisans et d’agriculteurs locaux, des ateliers et des concerts.

Le festival de cette année a eu lieu à peine trois mois après l’opération Pilier de Défense. Alors que l’opération a réduit de manière significative la capacité du Hamas de tirer des roquettes sur Israël, la région n’a toujours pas retrouvée complètement le calme.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre