Le faux pas “fashion” de Sara Netanyahu a fait polémique

Shares

2165602036

Jamais une petite robe noire en dentelle n’aura autant fait parler d’elle.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Sara Netanyahu, la femme du Premier Ministre Benjamin Netanyahu, a déclenché une tempête médiatique en se présentant à la session d’inauguration de la Knesset, mardi dernier, vêtue d’une robe en dentelle noire relativement transparente, et particulièrement moulante.

Dans la colonne affichée sur Kikar Hashabat il était écrit que sa tenue a offensé les ultra-orthodoxes: “Elle est arrivée dans une tenue indigne qui, aux yeux des spectateurs semblait scandaleuse, sans aucune considération pour les Haredim et les membres religieux de la chambre”.

Le leader du parti Shass, Aryeh Deri explique sa préoccupation quant à la critique sévère tenue envers la femme du Premier Ministre.

La Ministre Limor Livnat quant à elle, accuse ces critiques comme étant chauvinistes.

“La préoccupation répulsive et mesquine sur l’épouse du premier ministre est inapropriée”, a écrit Deri sur sa page Facebook. “Une si honorable occasion ne peut-être mise de côté en faveur d’une telle activité.”

Deri a ajouté: «Les familles des représentants publics doivent rester en dehors du jeu politique.”
Le site internet Haredi Kikar HaShabat, a posté une colonne anonyme sur laquelle a été critiqué le vêtement impudique porté par Netanyahou.

D’autres sites web ont mentionné que Deri parut embarrassé lors de sa rencontre avec la première dame d’Israël.
 
Deri a été outragé: «Je n’ai pas l’habitude de discuter de ragots, mais cette fois, il me semble que cette préoccupation a dépassé toute proportion, y compris une tentative de m’impliquer dans cette théâtralité médiatique désagréable.”

Deri a déclaré que “lors de l’inauguration, ma femme et moi avons parlé agréablement avec Madame Netanyahu”, et que le seul embarras ressenti a été causé par la façon dont les “ragots et l’humiliation de la pire espèce, font le pain et le beurre de notre vie quotidienne”.

La Ministre Limor Livnat a également évoqué l’affaire, et a déclaré que “toutes les femmes, quelque soit leur inclination politique ou leur sens de la mode, doivent se sentir profondément blessées et en colère face à cette exposition chauviniste de la haine.”


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre