Youtube de coolisrael.fr Google+ de coolisrael.fr Twitter de coolisrael.fr Facebook de coolisrael.fr RSS de coolisrael.fr Contactez coolisrael.fr

Un médecin arabe à la tête d’un hôpital israélien de 2.200 employés

Avez vous déjà été victime de discriminations à l’emploi, de délit de faciès, d’étiquetage facile, de raccourcis ethniques?

Personne ne choisit sa famille, son appartenance religieuse ou son lieu de naissance. Pourtant, il est des pays, où être une minorité vous donne des droits et une protection particulière de la loi.

Masad Barhoum, un arabe israélien, haut fonctionnaire de l’état d’Israël, a tenu à partager son histoire avec les lecteurs de Coolisrael

Dr Masad Barhoum

Masad Barhoum est né dans un village arabe au nord d’Israël. Sa famille habite Israël depuis plusieurs générations. Il occupe, depuis cinq ans, une des fonctions les plus importantes et prestigieuses du pays. Il a été nommé en 2007, directeur de l’hôpital de Nahariya, le 2e hôpital le plus important du nord du pays. C’est la première fois dans l’histoire d’Israël qu’une personne issue de la minorité arabe accède à cette fonction.

Le Dr Masad Barhoum nous confie que son parcours n’a pas été de tout repos, mais habiter dans un pays comme Israël lui a été d’une grande aide. “Faire partie de la majorité d’un pays est toujours plus facile. Mais on ne choisit pas“, ajoute t-il. “Que ce soit aux Etats Unis, en France ou dans n’importe quel pays du monde, il existe toujours des discriminations envers les communautés minoritaires. L’accession au pouvoir de Barack Obama a certainement modifié un peu les mentalités, mais les esprits restent figés, les gens prennent du temps pour changer“.

Le Dr Barhoum a fait des études supérieures de médecine au Technion de Haifa ainsi qu’à l’université Ben Gourion. Il se spécialise en cardiologie et rêve de pouvoir sauver des vies. A l’université, il rencontre celle qui devait devenir sa femme, une étudiante en médecine, spécialisée en pédiatrie.

Ils ont eu trois filles, âgées de 22, 19 et 12 ans. L’aînée poursuit une licence de droit après avoir effectué deux années de Shirut Leumi (volontariat civil qui remplace le service militaire). La seconde a également fait son volontariat civil et souhaite se diriger vers la médecine. La dernière, encore scolarisée n’est pas encore décidée, mais a un avenir déjà bien prometteur.

Le Dr Masad ne deviendra finalement pas interniste mais omnipraticien. Il est au plus proche des gens et sa clientèle est large et diversifiée. Après avoir dirigé l’hôpital italien de Nazareth pendant huit ans, le Dr Barhoum est choisi parmi 6 autres candidats comme le plus compétent pour diriger l’hôpital de Nahariya, qui dessert une population de quelque 600.000 âmes.

Peu de pays peuvent se vanter d’avoir à la tête d’importantes fonctions, des personnes issues de communautés minoritaires” assure le Dr Barhoum. “Israël est soucieux du bien-être de ses minorités et donne à chacun la possibilité de totalement s’intégrer dans le pays. A chacun de travailler et de saisir les occasions qui s’offrent à lui. Si tu travailles dur et que tu crois en toi, tu as toutes les chances de réussir en Israël” déclare-t-il.

Selon le Dr Barhoum, Israël est un pays démocratique où chacun est libre d’exprimer son opinion, qui respecte et protège les individus indépendamment de leur origine ou appartenance religieuse. La court suprême s’assure que nul citoyen israélien ne souffre de discrimination et que chacun possède la même égalité de chances. Le Dr nous donne l’exemple de la députée arabe-israélienne Hanin Zoabi autorisée par la Cour Suprême de se présenter aux élections législatives alors que la commission électorale tentait de l’en empêcher argumentant son soutien à une organisation terroriste engagée dans un conflit armé contre Israël, et son refus de reconnaître Israël comme un état Juif.

“C’est bien la preuve qu’Israël protège les droits de tout un chacun!” assure le Dr Barhoum. Les minorités en Israël vivent dignement, l’état nous permet d’accéder à des études de haut niveau, et une discrimination positive a été instaurée: 10% des effectifs dans la fonction publique sont réservés aux postulants issus de minorités”.

A l’instar du Dr Barhoum, de nombreux arabes-israéliens bénéficient d’une éducation supérieure disponible dans les sept institutions universitaires du pays.

Le Dr Barhoum prend en exemple sa femme le Dr Marie Barhoum qui s’est spécialisée en pédiatrie ainsi qu’en endocrinologie pédiatrique. Elle dirige actuellement le “Centre de santé pour enfants” de la mutuelle israélienne Klalit de Nahariya

Le Dr Barhoum dirige 2.200 employés pour un total de 650 lits disponibles. “L’hôpital est un microcosme de la société israélienne” ajoute le Dr Barhoum, “Chaque jour à l’hôpital sont soignés des Arabes, des Druzes, des Israéliens, des Chrétiens, des Juifs, des Musulmans par des employés qui sont de cultures et d’origines différentes. C’est ça la société israélienne, ce sont toutes ces communautés qui forment Israël”.

A l’instar du Dr Barhoum, de nombreux arabes-israéliens ont accédé à de hautes fonctions dans l’administration publique ou dans l’armée comme l’a révélé un précédent article de Coolisrael le mois dernier.


Re-publier cet article sur votre site

Note : Pour reposter nos articles sur votre mur Facebook, vous n'avez pas besoin de notre permission . Nous avons réglé cela avec Facebook directement. Simplement copier et coller le lien de l'article désiré sur votre mur Facebook et l'article apparaîtra automatiquement.

Indiquez les coordonnées auxquelles l'article sera envoyé...

Nom :

Prénom :

Portable :

Adresse e-mail :

Indiquer l’adresse web (URL) de votre site où vous voulez
re-publier cet article : (ex : www.VotreSite.com)

J'accepte d'indiquer la source et le lien de l'article
d'origine pour chaque utilisation des articles de coolisrael.fr


Abonnez-vous à notre newsletter


Rejoignez nos 1 065 abonnés



Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre

 
Haya Brami

A propos

Après des études de Relations Publiques à l'université internationale d'IDC Herzelyia, Haya a poursuivi ses études à Paris où elle achève actuellement un master de Communication Politique et Publique. Franco-israélienne, elle partage son temps entre les deux pays qu'elle affectionne particulièrement. Elle est passionnée par les relations internationales et aspire à contribuer à l'amélioration des échanges entre la France et Israël.

© 2011 Tous droits réservés - CoolIsrael.fr