Ce qui doit être admis pour atteindre la paix : l’histoire de G.A.

Shares

La vie de G.A est l’histoire universelle d’un réfugié, contraint de quitter sa terre natale devenue hostile.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Durant son enfance, sur la terre de ses ancêtres, dans la ville de sa famille, il n’a cessé de subir les humiliations, les insultes et les coups d’autres enfants.

Quand on lui demande quel est le souvenir le plus marquant de sa jeunesse, il nous explique que sa mémoire a été marquée par les violences faites aux gens comme lui : “J’ai vu un ami, un enfant se faire étrangler par un adulte.”

G.A était présent, avec ses frères et ses sœurs, quand le pouvoir en place a imposé à son père, des règles de plus en plus dures, pour l’exploitation de son petit commerce. Les enfants avaient lu la lettre de menace qui accompagnait cette injonction.

Dans ce climat de peur, même les rassemblements d’enfants durant les vacances d’été, pouvaient se terminer hâtivement, par des évacuations d’urgence, en pleine nuit, sous la menace des puissants.

Et quand une âme bienveillante, est venue avertir la famille, qu’il fallait quitter sa terre, dans les trois jours ; il a fallu se résigner et tout laisser sur place.

Tout ce qui avait été construit par ses ancêtres, la maison, les souvenirs ont été abandonnés et réquisitionnés sans honte par ceux qui imposaient leur règles par la force.

Quelques jours après le départ, G.A et sa famille ont compris que le conseil de ce protecteur leur avait sauvé la vie. Ses amis et leurs mères, qui étaient restés sur place avaient été humiliés alors que leurs pères n’étaient pas à la maison.
Un déchainement de violence sans raison ; concept étrange pour un enfant.

G.A alias G. ABECASSIS, Juif des pays arabes est né à Oued-Zem au Maroc, en 1943. Il a émigré en Israël, avec sa famille en 1955 où il est aujourd’hui médecin.

Retrouvez son histoire et plusieurs autres sur la page Facebook  “I’m a Refugee” (Je suis un réfugié).


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre