Israël lutte contre la pauvreté au Sénégal

Shares

L’éradication de la faim et de la pauvreté au Sénégal, voila l’ambitieux projet lancé il y’a quelques années par les gouvernements israéliens et italiens.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Selon le Professeur israélien, Dov Pasternak, l’homme derrière le programme. L’expansion du projet, initié par l’Ambassade israélienne en 2006,  vise à fournir aux paysans les plus pauvres du Sénégal  le savoir faire et les nouvelles technologies d’irrigation.

Afin de mener à bien ce projet, l’agence de développement et coopération israélienne, Mashav, travaille en étroite collaboration avec l'”Italian National Agricultural Research Institute”, la “National Agricultural Research Institute au Sénégal” et le  “Projet Sénégal pour le développement rural”.

Avant d’être étendu pour devenir un projet gouvernemental trilatéral il y’a de cela quelques semaines, Le programme faisait partie des activités de Mashav, et plus particulièrement, du projet TIPA, programme parrainé et qui a aidé jusqu’ici plus de 700 familles d’agriculteurs sénégalais à gagner leur vie grâce à l’irrigation au goutte à goutte.

«C’est un modèle intéressant qui peut être reproduits avec certains ajustements pour de nombreux pays de la région», a déclaré Mr Ilan Fluss, directeur du Département de planification et des relations extérieures de MASHAV.

Fluss s’exprimait lors d’une session sur les «Stratégies pour l’aide au développement des terres arides» qui s’est tenue sur le campus de l’Université Ben Gourion.

Le Sénégal est situé dans le sud de la région soudano sahélienne du Sahara, avec 300-800 millimètres de pluie par an, selon Pasternak.

“C’est aussi la région la plus pauvre de la Terre”, a t-il déclaré avant de poursuivre “Ils vendent très peu “. “Ils n’ont pas de ressources. Ainsi, lorsque la production tombe en panne, les gens ont faim.”

Israël s’est forgé une réputation dans le monde entier grâce à sa capacité de transformer la terre stérile du désert en une terre arable et fertile.

La mutation du climat noté l’an dernier ne serait qu’un avant-goût de ce qui nous attend : les climatologues prédisent une détérioration des conditions météorologiques du fait du réchauffement climatique qui commence tout juste à se faire sentir.

Les prévisions météorologiques vont s’avérer de plus en plus imprévisibles avec notamment de fortes inondations ainsi qu’une grande sécheresse.

Israël étant en immense partie couvert par le désert, le pays se doit de développer rapidement des solutions pour combler son manque de terre arable et de ressources d’eau potable.

La recherche est donc très active dans ces domaines et l’innovation est prisée par tous les pays du globe victimes de conditions similaires.

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre