Israël-France : quand la jeunesse s’engage

Shares

Israël-France : quand la jeunesse s’engage

La délégation des jeunes ambassadeurs du Centre israélien pour les jeunes leaders, des lycées de l’Alliance Tel Aviv et du Hakef Rishon LeZion, s’est rendue de Paris du 7 au 12 avril 2019.

La délégation était accompagnée de : l’ambassadeur Yitzhak Eldan – Directeur de l’école des ambassadeurs, Tal Yaffe – Directeur de délégation, Snir Dolev – Directeur exécutif du Centre israélien pour le jeune leadership, Hila Dolev – Fondatrice du Centre israélien pour le jeune leadership et de Rami Carmel – animateur de groupe.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Les jeunes ambassadeurs ont entrepris ce voyage après deux ans de préparation approfondie et une formation ciblée au cours des mois précédant le départ de la délégation.

  1.  Rencontrer la jeunesse de France

Ont été organisées plusieurs rencontres avec des jeunes, juifs et non-juifs, dans la cadre d’écoles, de mouvements de jeunesse. Une cérémonie de commémoration a uni jeunes juifs et non juifs autour du souvenir de la Shoah.

• Lycée de l’Alliance Georges Leven :

Lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur l’antisémitisme et la lutte contre la délégitimation d’Israel.

Les lycéens français ont présenté aux jeunes ambassadeurs leurs expériences quotidiennes, ont discuté de leur crainte du harcèlement, de leurs sentiments face au négationnisme et la delegitimation d’Israel.

Les jeunes ambassadeurs et les jeunes du lycée ont décidé d’agir ensemble et de coopérer dans la lutte contre ces maux, principalement par le biais de réseaux sociaux en expliquant de façon positive et sereine la position des juifs de France et celle d’Israel.

  • Lycée George Brassens Paris :

La rencontre a débuté par une performance artistique des étudiants du Lycée Georges Brassens. Les jeunes ambassadeurs ont poursuivi avec un répertoire de chansons israéliennes et notamment :  “Toi et moi allons changer le monde“, traduite de l’hébreu au français.

Des groupes de discussion ont été organisés autour de sujets d’actualité comme les droits de l’Homme, l’égalité des sexes, la xénophobie et l’antisémitisme, la jeunesse. Des discussions qui ont démontré l’extraordinaire engagement et le volontarisme de ces jeunes pour un monde meilleur et une société plus juste. Les jeunes ambassadeurs ont mis l’accent sur l’antisémitisme croissant en Europe et en France.

  • Noé : organisation « parapluie » des mouvements de jeunesse juifs en France:

Des représentants des mouvements de jeunesse juifs, EEIF, Habonim Dror, Hashomer Hatzair, Yaniv, et Noam ont participé à cette rencontre.

Au cours de la réunion, les jeunes ambassadeurs ont présenté les possibilités de coopération dans la lutte contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël.

•     Cérémonie commémorative de la Shoah en coopération avec l’organisation interreligieuse CIEUX :

Une cérémonie commémorative à la mémoire des victimes de la Shoah a eu lieu au Mémorial du Vel d’Hiv.

Au cours de la cérémonie, les ambassadeurs ont condamné l’antisémitisme, la délégitimation de l’État d’Israël, la xénophobie et ont affirmé leur soutien fort aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité entre les hommes.

La cérémonie a été ponctuée par la lecture de témoignages de survivants, de poèmes, l’allumage de six bougies représentants les 6 millions de juifs assassines dans les camps nazis, le dépôt d’une gerbe et, notamment, une déclaration commune et un pardon du représentant français de Cieux pour le rôle de la France dans l’extermination des juifs français pendant la Seconde Guerre mondiale.

La chaîne de télévision I24 a couvert la cérémonie. Plusieurs interviews ont été organisées avec les jeunes ambassadeurs.

2. Rencontres avec des représentants du gouvernement français:

Plusieurs réunions ont eu lieu avec des parlementaires, les représentants des ministères des Affaires étrangères, de l’Éducation et des collectivités locales.

• Nader Aloush :

Monsieur Allouche, jeune homme politique et spécialiste du monde arabe, a accepté le challenge d’une discussion ouverte et approfondie avec les jeunes ambassadeurs.

Ces derniers lui ont posé des questions sur l’antisémitisme, la position de la France sur Israël et le BDS.

  • Le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères :

La réunion s’est déroulée à l’Hôtel du Ministre. Le directeur du département Afrique du Nord et Moyen-Orient au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, a accueilli les jeunes ambassadeurs avec une grande hospitalité. Il a exposé la position française sur le Moyen-Orient et les relations entre Israel et la France.

Les jeunes ambassadeurs ont posé de nombreuses questions -qui toutes ont reçu une réponse ouvert et franche -sur la reconnaissance de Jérusalem capitale d’israel, le plateau du Golan, les actions menees ou prévues par la France et l’Union Européenne contre l’antisémitisme, ainsi que des questions portant sur le commerce, la sécurité, l’éducation et la recherche.

  • Mairie du Kremlin-Bicêtre:

Une réunion a été organisée à l’invitation du maire de la ville du Kremlin-Bicêtre. Au cours de la réunion, M. Nicolle a présenté son soutien à l’État d’Israël dans sa lutte contre la délégitimation dont il fait l’objet et son action de lutte contre les préjugés antisémites, encourageant en ce sens les activités éducatives contre et les relations interconfessionnelles.

Une charte de coopération a été signée entre le Centre israélien des jeunes leaders et l’organisation CIEUX pour la lutte contre les préjugés racistes et antisémites.

  • Ministère de la jeunesse et des Sports :

La réunion s’est tenue en présence de la Directrice du département jeunesse du Ministère. Cette dernière a présenté aux jeunes israéliens la vision éducative de la France et les programmes à destination de la jeunesse.

Les jeunes ambassadeurs ont proposé de créer un groupe conjoint de jeunes ambassadeurs français et allemands qui pourraient se rendre en Israel pour rencontrer sur place des jeunes avec qui ils ont en commun ces même valeurs de solidarité.

3. A la rencontre de la communauté juive et de l’Ambassade d’Israël :

• Grande synagogue de la Victoire :

Une rencontre a eu lieu à la Grande Synagogue à Paris. Les jeunes ont été accueillis par le Rabbin Moshe Sebbag. Au cours de la réunion, ils ont pu se familiariser avec l’histoire de la communauté locale et les défis auxquels ils sont confrontés aujourd’hui.

Les jeunes ambassadeurs ont eu une discussion approfondie sur le sujet: “Quel avenir pour la communauté juive de France?”

• L’Ambassade d’Israël à Paris:

Plusieurs rencontres ont eu lieu à l’ambassade avec S.E Mme Aliza Bin-Noun, ambassadeur d’Israël en France, M. Marc Attali, ministre plénipotentiaire, avec le vice-ambassadeur d’Israël auprès de l’OCDE, M. Yossi Moustaki.
Ils ont pu appréhender le fonctionnement d’une grande ambassade et mieux comprendre les relations diplomatiques entre la France et Israël

  • Volontariat intergénérationnel à la Fondation Rothschild

Les jeunes ambassadeurs sont très investis dans le milieu associatif en Israël.
C’est donc très naturellement qu’ils ont animé une après-midi musicale à la Fondation Rothschild, dansant et chantant avec les résidents de l’établissement.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre