Coopération palestino-israélienne sur la culture de l’avocat

Shares

Un groupe d’agronomes palestiniens et d’ingénieurs agricoles ont recemment échangé lors d’une formation, sur la culture de l’avocat. L’avocat a été choisi en raison de la demande mondiale toujours croissante d’avocat, qui est considéré comme «l’or vert.»

Le but du séminaire était d’améliorer la culture de l’avocat des territoires palestiniens, car le terrain est très similaire à celui d’Israël et de Cisjordanie. Au cours de leur séjour ici, les participants ont visité les plantations d’avocat dans le nord et ont rencontré des producteurs israéliens.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Les participants palestiniens venaient des régions d’Hébron, Qalqiliya, Tibas et Jenin. Certains d’entre eux cultivent déjà des avocats pour l’exportation vers les pays arabes. Au cours des études, le désir a été exprimé en vue d’une coopération avec les producteurs israéliens pour permettre l’exportation des «avocats palestiniens» vers l’Europe.

Environ 40% des participants étaient des femmes, la plupart des entrepreneurs agricoles ayant un intérêt particulier pour la culture de l’avocat.

Le professeur Yair Hirshfeld, l’un des initiateurs du processus d’Oslo, a donné des conférences lors du programme sur les possibilités de coopération dans l’agriculture et leurs implications pour le processus de paix.

Le programme a été mis en place par le biais du financement combiné du ministère israélien des Affaires étrangères – Moyen-Orient et du Département des processus de paix, en coopération avec l’Union européenne (ECF) et l’Institut international de gestion de la Galilée.

SOURCE: GALILCOL


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre