Mahmoud Abbas promet de ne jamais cesser de rémunérer les terroristes

Shares

Même si cela devait lui coûter sa présidence, Abbas a promis de ne pas cesser de rémunérer les terroristes emprisonnés et les familles des soi-disant « martyrs». D’après le Fatah, Mahmoud Abbas a fait la déclaration suivante, promettant de continuer, par tous les moyens, à honorer les terroristes et les meurtriers avec des récompenses monétaires :

« Même si je dois quitter mon poste, je ne compromettrai pas la rémunération (rawatib) d’un martyr (Shahid) ou d’un prisonnier, car je suis le président de l’ensemble du peuple palestinien, y compris des prisonniers des martyrs, des blessés, des exclus et des déracinés », écrit Abbas sur sa page Facebook officielle, le 2 juillet 2017.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

D’après le budget de l’AP de 2016, celle-ci rémunère à ce jour 26 800 familles de « martyrs », ce qui revient au total à 660 millions de shekels (183 millions de dollars) par an. De plus, 6 500 terroristes emprisonnés reçoivent des salaires de l’AP à hauteur de 486 millions de shekels (135 millions de dollars) par an.

Un membre du Comité central du Fatah, Jamal Muhaisen, a également cité la promesse d’Abbas et a souligné que le paiement des salaires aux prisonniers terroristes et aux « martyrs » n’est pas une question d’argent, mais s’inscrit plutôt dans « la narration historique palestinienne », selon laquelle les prisonniers et les Martyrs représentent la lutte du peuple palestinien.

La déclaration d’Abbas rejette de façon irrévocable l’impression du secrétaire d’État américain Tillerson, un peu plus tôt ce mois-ci, à propos du fait que l’AP « a l’intention de cesser les paiements aux familles de « Martyrs » terroristes qui « ont commis un meurtre ou une violence contre d’autres individus ».

Palestinian Media Watch (PMW) a fait état du fait qu’aucune intention de ce genre n’existe. Depuis les rencontres d’Abbas avec le président américain Trump plus tôt cette année, et la déclaration de Tillerson, les dirigeants palestiniens ont souligné à maintes reprises que le versement des salaires des terroristes ne serait pas arrêté.

Lors d’une rencontre avec des familles de « Martyrs », le Premier ministre de l’AP, Rami Hamdallah, leur a assuré qu’ils continueront à recevoir les récompenses monétaires et il a souligné l’admiration de l’Autorité palestinienne pour les « Martyrs » :

« Au nom du président Mahmoud Abbas et de notre peuple palestinien, je salue toutes les familles des martyrs (Shahids) … J’insiste sur le fait que leurs droits sont protégés, et nous continuerons notre travail assidu avec les institutions appropriées de l’OLP afin de remplir les obligations basiques, humanitaires et nationales que nous avons envers eux … Nous nous souvenons des sacrifices et des luttes des martyrs purs, des gardiens de la terre et de l’identité qui ont transformé la cause de notre peuple en une épopée historique de lutte et de détermination. »

PMW a rapporté que, selon certaines sources palestiniennes, l’Autorité palestinienne envisageait de dissimuler les paiements aux terroristes, les déguisant en « aide sociale » aux familles, afin de faire semblant de répondre aux exigences des États-Unis et d’autres pays donateurs, tout en continuant de payer les salaires.

Le membre du Comité Exécutif de l’OLP et le Secrétaire-Général du Front de lutte populaire palestinien, Ahmed Majdalani, a déclaré que le Premier Ministre Benjamin Netanyahou essaye de soulever des problèmes secondaires et d’inonder le côté américain de requêtes et de préconditions avant de démarrer tout processus politique, et cela afin d’empêcher l’administration américaine de mettre en place les décisions des organisations internationales.

Majdalani a réitéré que la question des salaires des prisonniers ne fera pas l’objet de discussions et que c’était inacceptable de traiter ce problème comme une précondition pour entamer le processus politique, étant donné que « c’est une question politique, nationale et morale », d’après une agence de presse palestinienne indépendante.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre