La gastronomie israélienne invitée en Pays d’Anjou

Shares

Quel est le point commun entre la noix de Saint-Jacques fumée et le Kebab sur bâton de cannelle, le vin de Saumur et le Chardonnay des hauteurs du Golan…Aucun et beaucoup à la fois ! Le langage universel de la cuisine ….

Deux grands chefs cuisiniers  Rani Hadid, druze du nord d’Israël et Shaul Ben Aderet d’origine irakienne et grecque ont voyagé d’Israël pour partager leur savoir-faire aux élèves de l’Espace Formation du Saumurois et du Centre Pierre Cointreau. Ces deux écoles hôtelières appartiennent à la Chambre de commerce et de l’Industrie du Maine et Loire qui a soutenu ce projet original.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Au cours de leur séjour en Pays d’Anjou, les chefs israéliens ont apprécié et découvert le patrimoine culturel et gastronomique riche de cette région et notamment en visitant les caves de vin pétillant Ackerman et la distillerie Cointreau.

A Saumur, les chefs israéliens n’étaient pas les seuls aux commandes, ils ont constitué un brillant trio avec le Chef une étoile au Guide Michelin Mickael Pihours du restaurant Le Gambetta à Saumur. Les 18 apprentis français ont participé activement à la préparation de ce menu gastronomique et ont fait preuve de motivation et d’un grand professionnalisme.

pic-6

Photo CCI49

pic-12

Photo CCI49

Ce déjeuner gastronomique était préparé pour des personnalités de la chambre de commerce et de la région. Ce repas fut une véritable révélation haute en couleurs et en saveurs.

La journée à Angers a commencé par une visite du marché de produits frais. Les chefs israéliens étaient accompagnés par le Chef Mathias Salesses, enseignant au Centre Pierre Cointreau. Une formidable complicité s’est installée entre les trois professionnels qui ont partagé leurs techniques et secrets de cuisiniers. Rani a fait découvrir à Mathias que les feuilles de cyclamen étaient utilisées dans la cuisine druze comme des feuilles de vigne, ce qui fut une vraie surprise pour le chef français. Les chefs israéliens ont goûté et appréciés les produits angevins ainsi que les spécialités locales.

pic-7

Photo CCI49

La journée s’est poursuivie au Centre Pierre Cointreau où après une visite des lieux les chefs se sont mis au travail avec les jeunes apprentis volontaires.
En très peu de temps, les apprentis ont adopté leurs nouveaux enseignants. Le challenge était de taille : préparer un dîner d’exception pour 40 personnalités en 3 heures.
Shaul Ben Aderet et Rani Hadid, assistés par leurs seconds Ben Shaham, Itamar Fadida et Aviel Sandrusi,  ont réparti les rôles de chaque équipe.
Tel un orchestre, les musiciens se sont mis en place et la mélodie qui en est sortie était incroyable.

pic-11

Photo CCI49

adrien-et-aviel

pic2

Photo CCI49

 

Malgré leurs jeunes âges, les apprentis ont travaillé en véritables professionnels. La bonne humeur et la convivialité étaient aussi rendez-vous.
Les cuisiniers israéliens ont été impressionnés par leur motivation et leur passion.

Shaul Ben Aderet et Rani Hadid étaient venus les valises pleines de produits israéliens que l’on trouve plus difficilement en France.

Tahini, sumac, hysope, dentelle d’abricot, feuilles de vigne, kadaif, amba, ces nouvelles saveurs sont  venues d’Orient dans les cuisines angevines pour créer ce menu typiquement israélien :
Halla (pain) farci d’aubergine et viande, Brick aux œufs et purée de pommes de terre et épinards, Salade d’aubergines grillées, Salade de persil, oignon et sumac, Salade de betterave crue et chèvre frais, Chou-fleur entier cuit au poivre Shuma, Feuilles de vigne farcies au riz, amandes, menthe, raisins secs et olives Thasos, Poisson en croute de kadaïf à l’aïoli de citron mariné, céleri et gingembre , Brochette de kebab sur bâton de cannelle, Shawarma de poulet à la tahini d’amba, Mini knafe d’agneau accompagné de topinambours, betterave et carotte, Malabi à l’eau de rose et à la noix de coco, Cigares aux noix et miel et Sütlaç : Pouding  de riz turc…le tout accompagné de vins d’Israël.

pic-5

Photo CCI49

Ce projet à forte valeur pédagogique  a permis aux élèves de découvrir la cuisine fusion israélienne, un vrai melting-pot culinaire semblable à la société israélienne.

Un des apprentis a même décidé de reproduire des recettes israéliennes dans son restaurant de stage !

pic-8

Photo CCI49

Le soir, la quarantaine de personnalités invitées a apprécié ce repas israélien typique et les échanges chaleureux qui se sont établis avec les chefs israéliens.

Les apprentis cuisiniers et serveurs ont gardé un merveilleux souvenir de cette expérience.
C’était la première fois qu’ils travaillaient en anglais et qu’ils rencontraient des chefs israéliens. D’ailleurs ces derniers les ont invités à venir en Israël dans leurs établissements…. et pourquoi pas,  dans le cadre de la licence internationale Cuisine et Gastronomie inaugurée à cette occasion par la chambre de Commerce et de l’Industrie du Maine et Loire.

 

Cette belle aventure humaine autour de la table restera un souvenir inoubliable pour les jeunes français et les chefs israéliens…

pic-10

Photo CCI49

 

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre