Des jeunes héros israéliens sauvent la vie d’un homme

mda
Shares

L’incident a eu lieu lundi dernier au lycée de  Nahariya. Un homme d’environ 65 ans qui est venu enseigner à une classe s’est soudainement effondré. Eden Mizrachi, Amit Ornstein et Or Israël volontaires secouristes au Maguen David Adom (Croix rouge israélienne) local, ont commencé à l’ausculter et ont constaté  qu’il ne respirait plus et qu’il n’avait plus de pouls. Les trois ont déjà assisté à des opérations d’urgence lors de leurs nombreuses gardes. C’est sans hésitation qu’ils ont commencé à effectuer des tests et les premières réanimations.   “J’y suis allée en premier,” dit Eden Mizrachi. «Je suis arrivée avec un cadet du MDA qui m’a informé qu’un homme avait perdu connaissance. Je l’ai examiné, et j’ai constaté que son pouls ne battait plus et qu’il ne respirait pas. “Or et Amit m’ont rejoint, ils sont aussi volontaires.” Les trois ont immédiatement commencé les premiers gestes de réanimation, notamment le massage cardiaque.
“Nous avons eu beaucoup de chance” “La première chose à laquelle je pensais comment le faire revenir à la vie», dit Mizrahi. «j’ai pris part à un bon nombre de réanimations, mais cette fois-ci c’était différent parce que je suis seule sur le terrain jusqu’à ce que Or et Amit me rejoignent. Le secouriste de garde du MDA a utilisé le défibrillateur sur l’homme afin de le réanimer. À ce moment, il a revérifié le pouls et a estimé que le patient commençait à respirer par lui-même “.

Il a ajouté: «Nous avons eu beaucoup de chance d’être formés et que nous étions là-bas ce jour-là, parce que sinon l’incident aurait pu se terminer autrement. C’est incroyable de sauver des vies, j’espère pouvoir  aider autant que possible ce qui est certain c’est que je ne pouvais pas attendre pour rencontrer  la personne sauvée “.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

La RCP : les premières minutes qui sauvent des vies.

En quelques minutes, l’unité mobile de soins  du MDA est arrivée. L’homme a été transporté à l’hôpital de Nahariya, où lui a été diagnostiqué un  infarctus du myocarde. Il a subi par la suite un cathétérisme. Selon les estimations, si une RCP est effectuée dans les 4 premières minutes, 70% des personnes décédées d’un arrêt cardiaque auraient pu être sauvées. Les chiffres sont plus élevés encore pour les enfants: jusqu’à 90% des décès chez les enfants sont causés par la cessation soudaine de la respiration, et les experts estiment qu’il est possible de sauver le plus de vie par une RCP simple. Les quatre minutes après le malaise sont les premiers moments critiques: si rien n’est fait pendants ces instants, les risques de dommages irréversibles au cerveau augmentent significativement, et les chances de survie chutent de façon spectaculaire. Ceci est la raison pour laquelle il est très important de pratiquer la RCP avant l’arrivée de l’ambulance.

Source Ynet


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre