Israël : Naissance de quatre fennecs au Safari de Ramat Gan

Shares

Le Parc Safari de Ramat Gan en Israël dévoile la naissance de quatre petits fennecs, appelés aussi renards des sables.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Les bébés fennecs sont nés il y a à peu près deux mois. Les deux parents, Penny et Louie étaient restés dissimulés dans un pot d’argile dans l’enclos du Safari. Petit à petit, les bébés ont pris le contrôle de leurs jambes et ont commencé à explorer les environs. C’est là qu’ils ont été remarqués.

La famille est maintenant réunie et tout a été mis en œuvre pour que les conditions soient aussi naturelles que possible, assure Sagit Horowitz, porte-parole du Safari.

“Les fennecs vivent en famille”, a-t-elle expliqué, « la seule crainte étant la consanguinité car les fennecs, comme les loups, procréent avec leur portée ».

Ces petits animaux originaires d’Afrique du Nord vivent en troupeau allant jusqu’à 10 individus. Les fennecs (Vulpes zerda) représentent la plus petite espèce de la famille des canidés. Un fennec adulte pèse entre 680 grammes et 1,59 kilogramme, et mesure de 24 à 41 centimètres. Sa hauteur est d’environ 20 centimètres.

On les reconnaît pour leurs énormes oreilles en forme de chauve-souris. Capables d’entendre de loin un scarabée, la véritable raison de la taille de leurs oreilles est qu’elles permettent d’évacuer la trop haute température du corps en cas de chaleur extrême du désert.

Un autre mécanisme est l’adoption d’un mode de vie nocturne, inhabituellement chez les canidés: Pendant la journée, les fennecs se recourbent dans des terriers qu’ils creusent dans le sable avec leurs pieds fourchus.

Le petit renard est éteint depuis longtemps en Israël. Penny et Louie avaient été transportés en provenance de Grande-Bretagne et de France, respectivement, dans le cadre d’un programme international d’élevage pour aider les renards à se développer en captivité. Certaines espèces sont considérées comme en danger, notamment en raison de la chasse pour leur fourrure rougeâtre et sablonneuse.

Le Safari de Ramat Gan est reconnu pour avoir remplacé l’ancien zoo de Tel Aviv. Il accueille actuellement 100 différentes espèces de mammifères.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre