Le Hamas manipule une ONG: L’Allemagne et l’Australie coupent son financement

Shares

L’Australie et l’Allemagne ont suspendu leurs financements à l’égard de l’association d’aide humanitaire évangélique World Vision en réponse aux allégations israéliennes selon lesquelles la branche gazaouite de l’association aurait détourné  7,2 millions de dollars par an au Hamas.

« Tout détournement par le Hamas des donations de la communauté internationale dans un but militaire ou terroriste ne peut qu’entraîner la souffrance du peuple palestinien »

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le Ministère australien des Affaires Etrangères et du Commerce (DFAT) a qualifié ces accusations de « profondément troublantes », et a déclaré vendredi qu’il était « urgent de chercher plus d’informations sur World Vision et les autorités israéliennes. »

« Nous suspendons la mise à disposition de fonds supplémentaires à destination de World Vision pour ses programmes dans les territoires Palestiniens, et ce jusqu’à la fin de l’enquête. »

« Des procédures rigoureuses ont été actionnées pour examiner tous les rapports selon lesquels les fonds de soutien au peuple palestinien auraient été détournés, » précise la déclaration, pour ensuite établir que les « aides accordées par l’Australie aux territoires Palestiniens sont exclusivement destinées à l’assistance humanitaire et au développement de la communauté palestinienne. Tout détournement par le Hamas des donations de l’Australie et de la communauté internationale dans un but militaire ou terroriste doit être déploré et ne peut qu’entraîner la souffrance du peuple palestinien. »

D’après un porte-parole du DFAT, l’Australie a versé à World Vision environ 4,35 millions de dollars pour les Territoires Palestiniens au cours des trois dernières années fiscales.

« Le Hamas est un groupe terroriste qui ne devrait pas être financé avec l’argent du contribuable »

Se référant à un rapport établi par le quotidien berlinois Tagesspiegel, World Vision annonçait vendredi qu’elle ne recevrait également plus de fonds de la part du gouvernement allemand, toujours en raison des allégations concernant les détournements effectués par le Hamas.

«  Les 3,6 millions d’euros, que nous avons reçus de la part des Ministères [allemands] du développement fédéral et des affaires étrangères pour de nouveaux projets dans la région  ne seront pas délivrés tant que la situation ne sera pas clarifiée, » a déclaré un porte-parole de World Vision.

Volker Beck, parlementaire membre du Parti Vert allemand et chef du groupe Allemagne-Israël au Bundestag,  affirme que « World Vision a massivement endommagé la confiance nécessaire à l’approvisionnement d’aides pour le peuple gazaoui », ajoutant que « le Hamas est un groupe terroriste qui ne devrait pas être financé avec l’argent des contribuables ».

Le rapport énonce que depuis 2010, l’Allemagne a transféré 1,1 million d’euros à l’antenne de World Vision à Gaza. Le Ministère des Affaires Étrangères israélien (MFA) a déclaré faire bon accueil aux suspensions d’approvisionnement de l’Australie et l’Allemagne.

Appel à la vigilance

Le représentant du MFA Akiva Tor rencontrait jeudi Kent Hill, employé de World Vision, pour discuter du problème. Tor a demandé à l’organisation humanitaire de faire le ménage, et de créer un mécanisme pour prévenir tout éventuel détournement de fonds.

Cette rencontre a débouché sur un appel à toutes les organisations internationales d’aide humanitaire présentes à Gaza, afin qu’elles redoublent de vigilance à l’égard de leurs « partenaires locaux » et de l’usage que ceux-ci font des sommes allouées aux Gazaouis nécessiteux.

Le directeur général du MFA, Dore Gold, a envoyé un message à l’ensemble des ambassades d’Israël pour qu’elles insistent en faveur d’une meilleure supervision des aides étrangères versées à la Bande de Gaza.

Mohammed El-Halabi, employé de World Vision en charge des opérations à Gaza depuis 2010, a été placé sous surveillance et a avoué avoir détourné environ 7,2 millions de dollars par an au Hamas.

De son coté, World Vision a déclaré être choquée par ces allégations, tandis qu’un porte-parole du Hamas a assuré qu’il n’y avait pas de lien entre l’organisation terroriste et El-Halabi.

Source : The Jerusalem Post


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre