Les Arabes d’Israël : une priorité pour l’Agence juive

Shares

Le Conseil des Gouverneurs de l’Agence juive est sérieusement intéressé à accroître sa participation dans la communauté arabe israélienne,  en travaillant avec les Druzes et les Bédouins, lors de l’ouverture de leur 3ème rassemblement à Tel-Aviv dimanche dernier.

« En tant que sioniste je crois que c’est important pour l’avenir de notre démocratie, » a annoncé le Président de l’Agence juive Natan Sharansky, en réponse aux membres du Conseil lors d’une session sur le sujet.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

« Il est donc important aujourd’hui de renforcer notre société », affirmait-il, rappelant que les travaux en cours n’en sont qu’au « début ».

Faiz Suad, un des directeurs des dix projets au kibboutz Harduf en basse Galilée et dans les villages bédouins environnants, a déclaré qu’il croyait qu’au départ l’Agence juive n’existait que pour les Juifs d’Israël. Quand le projet a commencé à fonctionner dans son village, avec des “jeunes juifs du monde entier venus faire du bénévolats dans les communautés arabes,” c’était “très spécial”.

La marque de l’Agence  juive”Global Tikkun Olam initiative » et le projet Ten envoie des jeunes juifs travailler dans des collectivités vulnérables partout dans le monde et en Israël.

Selon Faiz Suad, qui est lui-même Bédouins, le programme a contribué à renforcer les liens entre Juifs et Arabes et a contribué à rapprocher chaque participant  avec leur propre identité juive.

Il se rappelle d’une jeune femme de Hongrie, qui a célébré Hanoukka pour la première fois pendant son séjour dans un village local.

Ils apprennent à comprendre leur identité juive, ils aident également la jeunesse locale arabe à apprendre l’anglais et à leur donner des compétences qui les aideront à avancer dans la vie, dit-il.

Safi, âgé de 35 ans officier druze de réserve dans les Forces de Défense d’Israël, a déclaré lors que  l’ouverture des programmes pour les jeunes des minorités est « bon pour la société israélienne parce que quand vous agissez pour les minorités, cela envoie le message d’une société démocratique et tolérante et ouverte, cela crée un rapprochement et rassemble les gens. »

De nombreux jeunes Druzes sont désireux de s’intégrer davantage dans la société, réaliser les avantages à gagner par la coopération et davantage de progrès, a déclaré Safi.

Tout n’est pas rose, cependant, avec les organisateurs, il est parfois difficile d’obtenir des participants à leurs programmes, de les faire venir aux réunions du dimanche,  en raison de la peur et du manque d’acceptation de la participation de l’Agence juive dans le secteur arabe.

Toutefois, Safi dit, que cela peut changer.

« Je tiens beaucoup à remercier tous les membres de la Knesset élus par la minorité arabe, de travailler dur pour l’intégration et les intérêts réels de leur électorat » au lieu d’utiliser les inégalités existantes pour marquer des points politiques,  a déclaré Natan Sharansky au Jerusalem Post.

“En tant qu’ancien Ministre, je peux dire que beaucoup doit être fait en termes d’action positive. Beaucoup peut être fait. L’Agence juive pour Israël a décidé que l’intégration dans la société israélienne est également une partie importante de notre rêve sioniste.”

Inbal Freund de l’unité d’action socialz de l’Agence juive : la « mission principale est de relier les Juifs et les Juifs de Diaspora, nous construisons également la société israélienne, » et nous portons les “valeurs juives partout où nous le pouvons dans ce pays – c’est le nouveau sionisme.”

« Voilà comment nous construisons le pays aujourd’hui », dit-elle.

Source JPost


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre