BNP Paribas : la fermeture d’un compte BDS en Allemagne pourrait avoir de vastes implications

bds
Shares

Le géant bancaire français BNP Paribas vient de signer l’arrêt d’une source de financement majeure pour la campagne Boycott, Divest et Sanction ( «BDS») d’Allemagne.
Ceci est le signe d’une tendance anti-BDS en Allemagne et, potentiellement, la première étape de l’arrêt du financement BDS en Europe.

Benjamin Weinthal, membre de la Fondation pour la Défense des Démocraties a écrit dans The Jerusalem Post que la Banque DAB (basée à Munich) a prévu d’interrompre le compte de l’un des sites de campagne BDS en Allemagne.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Follows

Selon le Jerusalem Post, le site allemand BDS-Kampagne [Boycott, Désinvestissement, Sanctions Campaign] est répertorié par l’institution financière pour les transferts d’argent électroniques de la DAB Bank de Munich.

Le Post a découvert que le compte bancaire DAB du le site de la campagne BDS ciblait Israël. Il s’agit certes de bonnes nouvelles mais ne sous-estimons pas en fait les implications. D’abord, ceci fait partie d’une tendance anti-BDS générale en Allemagne.

Selon JPost:  la chancelière allemande Angela Merkel et l’Union européenne s’opposeraient officiellement au mouvement BDS.
Autre paramètre contre le BDS en Allemagne : le conseil municipal de Bayreuth a annulé la semaine dernière la remise du prix de la tolérance et des droits de l’homme au groupe américain Code Pink très « pro-BDS ».

En Septembre dernier, la Commerzbank, deuxième banque allemande, avait fermé un compte pro BDS relié à l’organisation de manifestations et de marches annuelles dans les villes allemandes appelant à la destruction d’Israël à l’occasion de la « journée Al-Qods ».

La banque “a fermé le compte en Septembre en raison de la conjoncture économique,” déclarait officiellement un de leurs porte-paroles au Post.

Le quotidien berlinois à grand tirage BZ avait alors publié un article du chroniqueur populaire Gunnar Schupelius en Juillet dernier, intitulé «les ennemis d’Israël collectent de l’argent grâce à la Commerzbank.”

Le centre culturel financé publiquement Bürgerhaus Weserterrassen dans l’Allemagne ville du nord de Brême a tiré la prise le mois dernier sur une frange militante BDS conférence.

La reconnaissance par les Allemands ordinaires de BDS en tant que campagne de haine et ne devant pas être tolérée est une grande victoire : son développement doit être surveillé et encouragé.

Deuxièmement, il se peut que le financement de BDS connaisse un succès beaucoup plus grand. Selon le Jerusalem Post: la DAB de Munich est la branche allemande dépendant de la société mère BNP Paribas, son partenaire français.
Or, la loi française interdit l’activité BDS ciblant l’Etat juif parce que discriminatoire.

On ne sait pas s’il peut s’agir d’une action de BNP Paribas sur le compte BDS-Kampagne en raison d’éventuelles violations de la législation française anti-BDS ou anti-terrorisme.

Les implications sont potentiellement énormes. BNP Paribas est la première banque de la France et dont la puissance financière et l’histoire troublée ont conduit à de strictes règles de financement.

L’année dernière, BNP Paribas a versé près de 9 milliards $ en confiscations civiles et amendes au gouvernement des Etats-Unis pour complot en vue de violer les accords suivants :International Emergency Economic Powers Act (IEEPA) et Trading with the Enemy Act (TWEA) en traitant des milliards de dollars de transactions dans le système financier des Etats-Unis au nom de Soudanais, d’entités iraniennes et cubaines soumises à des sanctions économiques américaines.

Si BNP Paribas est en cours de fermeture des comptes BDS en Allemagne en raison des lois anti-BDS dans son pays d’origine : la France, cela implique qu’il risque de fermer les comptes BDS partout.
Selon son site Web, la BNP Paribas opérait dans 78 pays en 2013, ce qui signifie que la décision de la BNP pourrait se répercuter à travers le monde.

Plus encore – et encore en supposant que BNP Paribas ferme ce compte allemand de BDS en conformité avec la loi française – chaque banque française pourrait bientôt fermer tous les comptes BDS partout dans le monde.

Ce qui constituerait une victoire tactique très lourde pour les opposants à BDS !

Source : JPost


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre