C’est officiel : l’ONG israélienne ZAKA organisme consultatif à l’ONU

ZAKA
Shares

L’ONG israélienne ZAKA de repérage et secours vient d’obtenir le statut consultatif à l’ONU.  Cette décision représente une victoire diplomatique significative pour la délégation israélienne aux Nations Unies et la diplomatie israélienne.

Le Comité des organisations Non gouvernementales, mardi 26 janvier dernier a accordé à ZAKA recherche et sauvetage, le statut consultatif à l’ONU comme organisme officiel, après quatre ans de discussion pour sa reconnaissance. Ce statut à l’ONU donne à l’organisation bénévole, le droit de prendre part à des discussions officielles des Nations-Unies et aux conférences qui sont ouvertes pour ces organisations.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Follows

En 2005, ZAKA a été reconnu par les Nations-Unies comme organisation humanitaire internationale bénévole. Pendant les quatre dernières années, l’organisation non gouvernementale basée à Jérusalem a essayé d’améliorer son statut et a été reconnue comme organisme consultatif avec le statut d’observateur officiel. Cependant, à chaque fois la demande a été refusée. La décision a été prise par un Comité spécial composé de 19 États membres, y compris l’Iran, Soudan, Venezuela, Cuba, Turquie, Chine, Russie, Pakistan, Uruguay, Burundi, Grèce, USA et Israël.

Lors d’un vote qui a eu lieu il y a six mois, le Comité a reconnu le Centre palestinien du retour, organisation affiliée au Hamas et basée en Grande-Bretagne qui favorise la propagande anti-israélienne en Europe. Une fois encore, la demande de ZAKA a été rejetée. Ceci, malgré le fait que, en réponse aux questions demandant si l’Organisation opère dans les territoires, ZAKA avec son représentant Zvi Gluck a répondu que ZAKA opère dans tous les lieux où il est appelé en aide, quelle que soit la religion, la  race, la croyance ou le sexe. ZAKA a également précisé que les volontaires ZAKA aident souvent les victimes palestiniennes d’accidents de la circulation et d’autres  blessés.

Il a été décidé par la délégation israélienne à l’ONU, en coopération avec la délégation américaine, d’à nouveau soulever la question d’un vote de reconnaissance de ZAKA en janvier 2016. Dans les derniers mois, il y a eu une activité diplomatique internationale considérable afin de s’assurer du consentement des pays membres.

Son unité internationale de sauvetage a participé à l’aide lors du tremblement de terre au Népal et les attentats terroristes à Paris, qui ont eu lieu l’année dernière, le typhon Haiyan aux Philippines en 2013, le tsunami et le tremblement de terre au Japon en 2011, et le tremblement de terre à Haïti en 2010.

Le fondateur et Président de ZAKA Yehuda Meshi Zahav a salué ce geste, disant : “c’est un grand honneur pour l’Etat d’Israël en général et pour l’organisation ZAKA et ses bénévoles, en particulier que l’ONU reconnaisse et apprécie l’unique mission sacrée qui nous réalisons, sans distinction de religion, de race ou de croyance. Les efforts professionnels, humanitaires de ZAKA autour du globe, combinés avec les efforts diplomatiques complexes et délicats de la délégation de l’ONU, ont abouti à la reconnaissance officielle des Nations-Unies de ZAKA.” Meshi Zahav a ajouté que, “avec cette reconnaissance tant convoitée, ZAKA étendra ses missions internationales de recherche, de sauvetage et de récupération, en coopération étroite avec les forces d’urgence internationales.”

Mati Goldstein, chef de l’unité de sauvetage International de ZAKA, a ajouté : “après des années d’interventions  sur les lieux d’attentats terroristes,  envers les blessés d’accidents en Israël et en offrant une aide à tous ceux qui en ont besoin, ZAKA a reçu un statut unique qui nous permettra de poursuivre notre travail sacré dans le monde entier.”

Il est important de rappeler la devise de cette organisation :  “sauver ceux qui peuvent l’être et honorer ceux qui ne peuvent plus l’être”…


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre