Le Hamas finance Daesh dans le Sinaï

Shares

Cet article est la traduction française d’un article d’Alex Fishman publié en hébreu dans le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, le 13 décembre 2015

L’aile militaire du Hamas a transféré illégalement tout au long de l’année, en provenance de la bande de Gaza vers l’organisation Daesh du Sinaï, des sommes avoisinant plusieurs dizaines de milliers de dollars chaque mois, dans le cadre de la coopération militaire entre les deux organisations terroristes, qui resserrent leurs liens.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

L’aile militaire du Hamas, principal mécanisme financier indépendant de celui du gouvernement du Hamas à Gaza, tente de sécuriser ainsi ses dépôts de matériel militaire de contrebande au Sinaï : il s’agit d’équipements qu’ils cherchent à introduire à Gaza, en vue de la fabrication de roquettes. Le traffic d’argent du Sinaï finance également des équipements militaires destinés à construire des infrastructures militaires du Hamas.

Des sources proches de la sécurité israélienne viennent de dénoncer le paradoxe de cette collaboration dangereuse : la majorité de l’aide financière destinée à l’aile militaire du Hamas provient d’Iran – qui soutient également les combats acharnés en Syrie et en Irak (plusieurs Iraniens sont tombés dans ces combats). D’autre part, il s’avère que précisément les Iraniens ont financé – via le Hamas à Gaza – l’activité de Daesh dans le Sinaï.

Il est à noter qu’une partie importante du budget militaire du Hamas vient de la perception des taxes des résidents de Gaza, principalement des activités commerciales qui ont lieu à Kerem Shalom. Le montant quotidien de taxes perçues par le gouvernement du Hamas est de 1,7 million de shekels (soit environ 477 000 dollars) provenant de commerçants.
Une partie de cet argent est utilisé pour payer les salaires de l’aile militaire du Hamas, dont le nombre s’élève à 24.000 combattants.

Des sources de sécurité égyptiennes ont noté que l’argent et le soutien professionnel offerts par le Hamas à Daesh dans le Sinaï ont été suffisants pour qu’au cours de ces dernières années, des organisations de Bédouins puissent être facilement armées – dans le cadre d’une organisation militaire entraînée et bien équipée, qui comprend environ 800 personnes. Daesh, branche du Sinaï, mène des combats violents contre l’armée égyptienne et a menacé de mener des attaques terroristes contre des Israéliens le long de la frontière.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre