Réflexion autour des enjeux de l’eau au Moyen-Orient

Shares

Collaborateurs de parlementaires et militants, toutes tendances politiques confondues, (PS, UDI, LR), étaient présents le jeudi 22 octobre au cercle de réflexion organisé par l’Ambassade d’Israël à Paris. La thématique abordée ? La répartition de l’eau au Moyen-Orient.

Des enjeux présentés de façon détaillée par M. Norbert Lipszyc, conférencier international, spécialiste des questions de l’eau et auteur de « Crise mondiale de l’eau – L’hydro-diplomatie ».
Ido Bromberg, Directeur des Relations Publiques de l’Ambassade d’Israël à Paris était également présent.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Recyclage, économies d’eau, respect de l’environnement mais aussi coopérations entre israéliens et palestiniens furent les maîtres mots de cette rencontre.

Notre planète dispose seulement de 2% d’eau douce, ce qui pose des difficultés dans sa répartition mais selon M. Lypszic, « il existe des mécanismes de résolution des conflits qui fonctionnent aujourd’hui » notamment au Proche-Orient où des accords ont vu le jour entre israéliens, jordaniens et palestiniens.

Parmi les participants, Léo Cogos, (co-fondateur de Saut Jeune et militant PS), se réjouit du fait qu’il existe des collaborations israélo-palestiniennes à côté du conflit.

Michael Migueres, (Conseiller municipal dans le 16ème arrondissement de Paris et militant Les Républicains), a souligné l’importance du fait que les israéliens partagent les découvertes scientifiques à travers la formation de palestiniens en Israël qui ensuite exportent leur savoir-faire à l’étranger.

Pour Thierry Besnier, (Collaborateur de la députée PS Isabelle Bruneau) : « Il est agréable de voir cette volonté politique et scientifique israélienne de créer des formations, quelle que soit l’origine des personnes qui en font la demande ; que ce soit des palestiniens, des jordaniens ou des syriens et ce, au nom de l’intérêt général. »

De son côté, Ido Bromberg, diplomate israélien, a expliqué que le recyclage, le respect de l’environnement ainsi que les économies d’eau sont ancrés dans l’éducation israélienne dès le plus jeune âge à travers notamment des programmes télévisés pour les enfants.

Olivier Vial, (Président de l’UNI et militant Les Républicains)
, a réagi en affirmant que « ces techniques d’éducation ont donné des résultats efficaces vis-à-vis des enfants ».

Pour finir, Yassir Hammoud, (secrétaire de section PS dans le 18ème) a remarqué :
« Ce qui me frappe c’est l’ingéniosité qui est mise en œuvre pour résoudre le problème de l’eau : les outils technologiques utilisés pourraient être pris en exemple par tout le monde.»


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre