Le Rotem Sivan Trio au Duc des Lombards

Shares

Etant l’un des jeunes musiciens de jazz les plus captivants en ce moment, Rotem Sivan se développe et monte à une vitesse fulgurante. Avec son nouvel album « A New Dance » qui a été enregistré à l’Atlantic Studio, Rotem Sivan propose des musiques très uniques par un subtil mélange de jazz avec la musique classique, la musique méditerranéenne et la folk.

Pouvant s’entendre régulièrement à travers l’Europe et le continent américain, le captivant langage musical du Trio transcende les barrières culturelles.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Aux côtés de Haggai Cohen-Milo à la contrebasse et Colin Stranahan à la batterie, Rotem Sivan s’illustre comme l’un des musiciens les plus étonnants  de cette nouvelle génération de jazzmen israéliens.

Complice à la scène de Peter Bernstein, Ari Hoenig ou encore Ben Street, le guitariste présente pour la première fois au Duc le répertoire de son nouvel album en trio.

En concert le lundi 5 octobre au Duc des Lombards – Paris à 19H30 ou  21H30.

Duc des Lombards

42 Rue des Lombards, 75001 Paris 01.42.33.22.88

Et également en tournée les 2, 3 et 4 octobre // Théâtre Sortie Ouest – Béziers. Sortie de l’album ” A New Dance” le 13 novembre 2015

ROTEM SIVAN

Sivan est né à Jérusalem, une ville imprégnée de traditions, de foi et d’influences diverses dont il puise son inspiration. A l’âge de quatre ans, ses grands-parents lui offrent son premier instrument, une guitare. Sa vie bascule. Après le lycée, il entame ses études de guitare classique à l’Ecole de Musique Buchman-Mehta à l’Université de Tel Aviv, dont il sort avec distinction. Il part ensuite pour New York poursuivre sa passion pour le jazz.

Tout en faisant ses premiers pas sur la scène de jazz locale, il poursuit ses études à la New School for Jazz and Contemporary Music. L’esprit frais, la vision unique et la technique hors du commun de Rotem Sivan attirent rapidement l’attention de grands noms tels que Peter Bernstein, Ari Hoenig et Ben Street, avec qui Rotem partage la scène dans des performances captivantes. Il apparaît souvent dans les clubs de jazz réputés, tels que Smalls, Birdland, The Jazz Gallery ou Blue Note. Son nom n’est pas inconnu des festivals de jazz à travers le monde, comme le Festival de Jazz de Montreux ou le Festival de Jazz de Berne en Suisse, le Festival de Jazz Sonora au Mexique ou Exposure Jazz Festival en Israël pour n’en citer que quelques-uns.

En 2013, il sort son premier album, « Enchanted Sun », avec SteepleChase Records, suivi peu après d’un deuxième album, « For Emotional Use Only », sur Fresh Sound New Talent Record. Les magazines et les critiques de jazz dans le monde le couvrent d’éloges et il reçoit 4,5 étoiles dans Downbeat Magazine. Son approche envers l’enregistrement est unique et permet de préserver l’âme et les sensations du jazz présentes dans chacune de ses compositions. « A New Dance » a été enregistré à l’Atlantic Studio, sans écouteurs, sans séparations entre les musiciens et un groupe d’amis et de fans pour toute audience. Sans aucune modification et avec une grande importance accordée à l’interaction entre les musiciens et la forme pure du son, ce dernier album est un des plus organiques et engageants que vous aurez l’occasion d’écouter.

A NEW DANCE

Le talentueux guitariste combine énergie, idées et une indéniable technique. Un remarquable talent et une nouvelle voix bienvenue sur la scène musicale.” Bill Milkowski – DownBeat Magazine “M. Sivan traverse la musique avec une assurance naturelle. Il n’est pas minimaliste. Il joue beaucoup de notes. Mais il est calme : presque toujours plus pondéré que quiconque avec une telle formation et musicalité aurait tendance à l’être, et voilà ce qui fait de lui bien plus qu’un très bon jeune guitariste.” Ben Ratliff – New York Times

Quand on parle d’originalité, de pur et virtuose talent, peu de guitaristes peuvent rivaliser avec la sensation jazz de New York, Rotem Sivan. Son trio présente d’une façon désinvolte et élégante des idées musicales extrêmement complexes. Il faut un talent unique pour créer une musique de jazz à la fois abordable et personnelle, et néanmoins sans peine sophistiquée et profonde.

Rotem Sivan est parvenu à cela avec son trio aux côtés de Haggai Cohen-Milo à la contrebasse et Colin Stranahan à la batterie. Ce nouvel album transcende les barrières culturelles grâce à un nouveau son urbain-nomade qui évoque les tournées en Europe et en Amérique. L’album comprend dix chansons ; sept compositions et trois standards. Il s’ouvre sur la piste éponyme, « A New Dance », une hypnotisante exploration des possibilités de dynamiques et de couleurs. Une approche originale du grand classique « Angel Eyes » transpose son caractère bluesy vers une direction nouvelle, introduisant un nouvel univers sonore rêche et nerveux.

Une nouvelle composition énigmatique intitulée « Almond Tree », mettant en vedette le chanteur Daniel Wright, se montre plus sombre et cependant pleine d’espoir, emmenant l’auditeur dans un monde d’harmonies riches et brumeuses.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre