#TelAvivSurSeine : Hidalgo, de Maire à femme d’État

Shares

Suite à la polémique suscitée par des activistes extrémistes cherchant à dicter l’agenda des relations internationales de la ville de Paris à propos de #TelAvivSurSeine, la Maire de Paris Anne Hidalgo, s’exprime dans une tribune du Monde, pour la première fois, en défendant courageusement sa décision. Dans une lettre claire, concise et sans appel, Anne Hidalgo démontre ses qualités non seulement de maire mais aussi de femme d’État.

Voici quelques extraits :

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

“Même dans le contexte enlisé et violent du conflit israélo-palestinien, Tel-Aviv reste une ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles, créative, inclusive, en un mot une ville progressiste, détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants. 

Au-delà, comme maire et comme femme politique engagée en faveur de la paix et du vivre ensemble, je ne saurais rendre une ville ou une population comptable de la politique de son gouvernement. Ce serait mépriser la démocratie locale et donc la démocratie tout court.

Au Moyen-Orient comme ailleurs, la doctrine de Paris est intangible : elle consiste à encourager plutôt qu’à réprimander, à échanger plutôt qu’à boycotter, à dialoguer plutôt qu’à excommunier. Je crois en la diplomatie des villes, à même d’avoir un temps d’avance sur les Etats dans le rapprochement entre les peuples”. Lire la Suite> 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre